Renforcer sa surface financière

Renforcement de la surface financière

Avoir une situation financière saine est quelque chose de très important dans la vie de tous les jours. Cela ouvre de nombreuses portes telles que celle du crédit (pour investir). Pourtant, une situation financière saine peut parfaitement dégénérer en quelque chose de précaire. Il est donc intéressant de mettre toutes les chances de son côté pour renforcer sa surface financière.

Mise en garde

Je débute néanmoins cet article par une mise en garde. Ce que je m’apprête à évoquer nécessite l’utilisation d’un produit potentiellement dangereux pour quiconque n’aurait pas les notions nécessaires afin de pleinement l’appréhender. Je parle du crédit renouvelable ; le voie royale pouvant mener au surendettement.

L’intégration de ce produit dans une stratégie de gestion de ses finances personnelles doit donc être réfléchie et répondre à certains critères que j’estime être primordiaux. A savoir :

  • bien connaître le fonctionnement et les dangers du crédit en général et du crédit renouvelable en particulier.
  • avoir des revenus stables et permettant de dégager, chaque mois, un cash flow positif.
  • avoir une situation financière saine et suffisamment de trésorerie pour faire face à un / des imprévu(s) de taille.

Dans l’absolu ce que je m’apprête à évoquer n’a rien de « dangereux » d’un point de vue financier. Ce qui peut poser problème (et de là apporter ce « danger »), c’est une mauvaise utilisation de ce produit qu’est le crédit renouvelable.

Dangers potentiels

Le crédit renouvelable est une réserve d’argent qui vous est accordée par un établissement prêteur. Lorsque vous en avez besoin, vous piochez dans la réserve de crédit dont vous bénéficiez, et vous remboursez ensuite un peu à votre rythme.

Sauf que ce type de crédit est adossé à un taux purement prohibitif, pouvant atteindre plus de 20% et flirtant toujours avec le taux d’usure. Un crédit renouvelable a donc un coût énorme en comparaison d’un taux de crédit à la consommation « classique ».
Mais ce n’est pas tout. Car comme son nom l’indique, le crédit renouvelable… se renouvelle ! C’est à dire qu’à chaque fois que vous effectuez un remboursement de capital, cette somme est de nouveau immédiatement disponible pour dépenser de nouveau à crédit.

Alors pourquoi renforcer sa surface financière avec un crédit renouvelable ?

Tout simplement parce que l’objectif est d’avoir à disposition un tel crédit… mais de ne jamais avoir à l’utiliser. Quel intérêt (sans mauvais jeu de mots) me direz-vous ? Tout simplement d’avoir, en tout dernier recours, une somme d’argent supplémentaire pour se sortir d’une très mauvaise situation.

D’où l’intérêt de ne mettre en pratique cette stratégie qu’en complément d’une trésorerie déjà établie. Les plus téméraires pourront décider de remplacer une partie de leur trésorerie par un crédit renouvelable, mais il faudra bien avoir conscience que cela reviendra à faire un crédit à 12 / 20% (selon le montant emprunté) au moindre coup dur. C’est donc risqué…

L’idée est donc bien de venir compléter l’épargne déjà en place. Ainsi, lorsqu’un coup dur arrivera (il en arrive toujours de temps en temps), l’épargne de secours servira pour le régler. C’est son rôle, il serait totalement absurde de ne pas s’en servir.
Sauf qu’une fois l’épargne de secours utilisée, vous vous retrouvez « à sec » ; sans le moindre filet de secours. Car bien qu’une épargne de secours puise se reconstituer, cela demande tout de même un certains temps. En attendant, si un deuxième besoin urgent survient peu de temps après le premier, vous pouvez alors envisager d’utiliser la réserve d’argent dont vous bénéficiez via le crédit renouvelable.

L’intérêt que je mentionnais plus haut dans cet article : avoir des revenus stables et un cash flow positif prends alors tout son sens. Car dans une telle extrémité financière, il faudra alors rembourser au plus vite le crédit renouvelable afin de réduire au maximum la durée d’emprunt et in fine les intérêts versés.

Concrètement

Monsieur Madame MARTIN ont deux enfants. Ils estiment que pour vivre sereinement, ils ont besoin d’avoir en permanence un minimum de 15k€ d’épargne disponible. Ils ont donc fait le nécessaire pour se constituer une telle épargne de secours.

  • un jour pas fait comme autre, il leur arrive une tuile. Leur vieille voiture rend l’âme. C’est l’occasion d’en racheter une neuve. Leur épargne de secours prenait en compte cette éventualité. Ils piochent donc dedans à hauteur de 12k€ pour financer cette acquisition. Ils reconstitueront leur épargne au fil des mois.
  • manque total de chance, leur chaudière pourtant pas si vieille que ça les abandonne peu de temps après, en plein milieu de l’hiver. Il n’y a rien à faire, il faut la changer. Le devis indique 6k€… Il ne leu reste que 3k€ de côté. Ils pourraient bien sur faire un crédit bancaire classique, mais le temps les presse fortement.

Par chance, ils avaient une réserve d’argent de 5k€ via un crédit renouvelable. Ils puisent donc 3k€ dedans, afin de compléter les 3k€ d’épargne qu’il leur restait. Chaque mois, leur cash flow positif est utilisé en priorité pour rembourser au plus vite le crédit renouvelable. Une fois la réserve reconstituée, ils pourront alors épargner de nouveau pour reformer leur épargne de sécurité.

Mise en garde (bis repetita)

L’utilisation d’un crédit renouvelable ne doit se faire qu’en tout dernier recours, en toute connaissance de cause, et en respectant les critères évoqués dans le paragraphe « mise en garde » ci-dessus. Je ne conseil aucunement, via cet article, la souscription de crédits renouvelables. J’évoque seulement une utilisation qui peu en être faite.

1 commentaire sur “Renforcer sa surface financière”

  1. Ping : Effet de levier : investissez l'argent de la banque | le Petit Actionnaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.