Stratégie : Michelin et Saint-Gobain à l’honneur

Stratégie d'achat Michelin

La fin du mois est là, la paye est tombée : il est venu le moment de renforcer le portefeuille. Ce mois-ci c’est le PEA qui en bénéficie. En effet, je souhaite rééquilibrer un minimum mon allocation entre PEA (30% du portefeuille global) et le CTO (70% du portefeuille global). J’agis bien sûr dans le cadre de ma stratégie de Dual Guidance.

Entrée en portefeuille : MICHELIN

Leader mondial du pneumatique, le groupe de Clermont-Ferrand connaît une année boursière un peu en dents de scie. Après un plus haut annuel à 130,15€, le voici actuellement aux alentours des 103€. Il entre donc parfaitement dans ma stratégie d’achat.

Sur fond de renchérissement du coût des matières premières, mais aussi de guerre commerciale touchant notamment le secteur automobile, « Bibendum » connaît un coups de mou non négligeable. Son concurrent Continental a même lancé un avertissement sur ses résultats il y a de cela seulement quelques jours. Néanmoins, les semestriels du géant tricolore (publiés un mois plus tôt) ne laissaient apparaître aucun mauvaise surprise.

Le consensus moyen de la vingtaine d’analystes suivant la valeur est de l’ordre de 127€ au 29 août 2018. Je me positionne donc pour du long terme, en faisant la paris que cette baisse du cours est exagérée compte tenu des performances publiées et envisagée de la société.

Mon PRU est de 103,71€, pour un rendement sur dividende de 3,42%.

Renforcement de ligne : SAINT-GOBAIN

Stratégie d'achat Saint-Gobain

Leader mondial de l’habitat et existant depuis le XVII ème siècle, j’ai entré la société dans mon portefeuille il y a tout juste deux mois. Je suis donc entré un peu trop tôt. Néanmoins la baisse du titre depuis ce 28 juin n’aura été que de l’ordre de 5%. Soit relativement peu en comparaison des -30% enregistrés depuis le plus haut de fin octobre 2017.

J’avais alors indiqué ne pas envisager de renforcement de la ligne à moins que le cours ne tombe sur les 34,50€. Cette valeur représentait une baisse de 10% par rapport à mon PRU d’achat. J’ai fais une petite entorse à cette règle après que le cours ai buté sur les 35,50€ il y a tout juste deux semaines.

J’estime qu’il s’agit d’une très belle société, laquelle côte assez bas. Plutôt que de risquer de ne pas avoir de nouveau cette opportunité. Peut-être ai-je encore « dégainé » trop tôt. Je ne sais pas. Mais du point de vue de ma stratégie je suis satisfait de ce cours de renforcement sur une telle valeur.

Mon renforcement porte donc sur 3 titres. C’est peu. Mais ne dit-on pas que les petites gouttes font les grandes rivières ? Je suis désormais en possession de 14 titres SAINT-GOBAIN. J’ai un PRU de 38,17€. Cela représente un rendement sur dividende de 3,40%.

Laisser un commentaire