Historique boursier et stratégique

Mon « historique boursier »
Enfance

Depuis tout jeune le monde de la bourse est quelque chose qui m’intéresse grandement. Alors que je n’avais pas encore dix ans (fin des années 90), ma station de radio préférée n’était autre que France Info. Ma rubrique fétiche ? La bourse bien sur. Elle revenait toute les trente minutes. J’en connaissais les horaires par cœur. Mon « historique boursier » remonte donc à plus de 20 ans.

Adolescence

J’ai acheté mes premiers journaux financiers (de façon épisodique) alors que je devais treize ou quatorze ans (début des années 2000). Je regardais notamment le niveau de dividende distribué par les sociétés. Je me demandais même « mais à quoi ça sert de distribuer quelques centimes ? C’est pas avec ça qu’on peut gagner de l’argent…« .

Mes premières actions, je suis passé à deux doigts de les avoir vers mes quinze ans. Mes parents avaient prise rendez-vous avec leur « conseiller » bancaire. Je ne sais pas pour quelle raison, mais cela ne s’est finalement pas fait. Ensuite, le lycée, les études supérieures… j’ai quelque peu décroché du palais Brongnart et de Wall Street. C’était toujours un domaine qui m’intéressait autant, mais je n’vis plus vraiment de temps à y consacrer.

Vie adulte

J’y suis revenus quelques années plus tard. J’ai ouvert mon Plan Épargne Actions (PEA) ainsi que mon Compte Titre Ordinaire début 2016. Énorme coup de chance, je suis entrer sur un CAC 40 sous les 4000 points. Sur un plus bas… Au départ je n’avais pas réellement de stratégie bien définie. Un coup « buy and hold », puis « small caps ». Cela a duré près deux ans, jusqu’en novembre 2017. J’ai alors mis sur papier ma stratégie de Dual Guidance, à base de bonus cappés et d’actions détenues en direct.
Celle-ci a tenu jusqu’à ce que je décide de clarifier mon objectif de rente. Une évolution stratégique globale qui m’incite, en septembre 2018, à m’orienter vers une stratégie dividendes. Laquelle doit me permettre de me dégager une petite rente afin de pouvoir réduire en partie mon temps de travail.