la « dual guidance » : stratégie d’investissement

Nota : un résumé condensé et simplifié de la stratégie est disponible. Il ne remplace pas la lecture détaillée de ce qu’est la Dual Guidance, mais il facilite grandement la toute première approche.


Les bases de la stratégie

stratégie dual guidanceAprès plusieurs longs mois de tâtonnements quant à la stratégie que je souhaitais mettre en place pour la gestion de mon portefeuille, j’ai fini par trouver celle qui me convenait le mieux. Attiré par l’investissement en actions mais aussi par les bonus cappés, tout en cherchant toujours à sécuriser au maximum mes positions sans pour autant faire une croix sur un certain niveau de rendement ; j’ai décidé de me lancer dans la « dual guidance » (« double orientation » en français).

Il s’agit d’une stratégie double. Elle allie, d’une part, les avantages des actions lors des périodes de marchés haussiers. Et, d’autre part, ceux des bonus cappés lorsque les marchés sont stables et/ou modérément baissiers. Dans mon cas, « modérément » signifie « marché baissier jusqu’à 20 ou 25% ».

L’intérêt principal de la Dual Guidance réside dans le fait qu’elle ne nécessite pas de faire d’analyse de sociétés. De même, peu importe le point d’entrée. Il y a tout de même deux choses auxquelles il convient de porter une grande importante :

  • les caractéristiques d’achat des bonus cappés mis en portefeuille
    • Bien que relativement simple à appréhender, les bonus cappés sont des produits dérivés pour lesquels il convient de faire attention à certaines caractéristiques telles que : la prime à l’achat, la date d’échéance, le niveau bonus et surtout la marge à la borne basse.
  • les sociétés desquelles sont achetées les actions.
    • Il ne faut acheter des actions que de sociétés « solides ». Des sociétés que vous seriez prêt à acheter de nouveau si leur cours devait fortement baisser. Les entreprises « spéculatives » sont à exclure d’une stratégie de Dual Guidance.

 

Alors, pourquoi ce nom de Dual Guidance ?

Tout simplement parce que son application se base sur l’orientation du marché, et qu’elle sa’adapte selon que le marché soit haussier / baissier.

 

 – Cas d’un marché haussier – 

Lorsque les marchés montent, le gros problème est qu’il est difficile de savoir jusqu’où ils vont aller. Le risque est alors grand d’acheter sur un point haut et de perdre beaucoup dès lors qu’il y aura un retournement à baisse.

La Dual Guidance permet d’éviter ce risque. Ou tout du moins d’en réduire fortement les conséquences… par l’achat uniquement de bonus cappés (en période haussière) avec une marge conséquente à la borne basse (au moins 20 à 25%). Les bonus cappés doivent être achetés avec une prime (différence entre le prix du bonus cappé et celui du sous-jacent) de 5% maximum. Le rendement brut est idéalement compris entre 6 et 11% (selon les sociétés sous-jacentes).

Le gros avantage des bonus cappés en période haussière des marchés est donc sa marge (la distance à la borne basse). Plus celle-ci est élevées, plus la position est sécurisée en cas de retournement.

  • cas d’un bonus cappé sur la société X, avec une marge à la borne basse de 25% et un niveau bonus à 8%
    • si le cours de la société sous-jacente, durant toute la vie du bonus cappé, ne baisse à aucun moment de plus de 24,99%, alors l’investisseur est assuré de toucher les 8% de rendement à l’échéance. Il s’agit là du principal avantage des bonus cappés face aux actions.
    • Même en cas de baisse du cours de la société, un bonus cappé peut donc permettre de réaliser une performance positive. Le risque pris en investissant sur un « plus haut » est donc fortement diminué.

Néanmoins, les bonus cappés présentent aussi un point négatif en situation de marché haussier. C’est leur niveau bonus. C’est à dire le niveau maximal que pourra atteindre le produit. Et ce même si le cours de la société sous-jacente s’envole bien plus haut.

Heureusement, il est possible de contourner cet effet négatif en adoptant une approche active dans la gestion de ses bonus. Dès lors que l’un d’eux se rapproche de son niveau bonus, il peut-être tout à fait pertinent de le revendre, pour en racheter un (sur le même sous-jacent) mais avec un rendement plus élevé. Il s’agit alors d’un roulement de position.
Cela permet de suivre la monté du cours, tout en conservant une bonne marge à la borne basse. Cela constitue donc une bonne « assurance » en cas de retournement baissier du marché.

En marché haussier, il faut donc, pour suivre la stratégie de Dual Guidance, acheter uniquement des bonus cappés. On peut considérer qu’un marché devient haussier dès lors que celui-ci a pris dix à quinze pourcents par rapport à son précédent point bas.

 

– Cas d’un marché baissier –

Lorsque les marchés sont baissiers, il est alors possible de stopper les achats de bonus cappés. En effet, ceux-ci affichant généralement une volatilité bien moins importante que les sous-jacents, plus le temps passe plus leurs caractéristiques d’achat se dégradent. Pour faire simple, le bonus cappé baisse moins vite que l’action (tant que la borne basse reste éloignée). D’autant plus que la valeur temps joue en sa faveur.

Le positionnement se fait alors sur les actions en direct. Pendant ce temps le portefeuille profite pleinement du niveau important de marge des bonus cappés achetés en période haussière.
De ce fait, il est certain que l’investissement en actions ne se fera pas sur un plus haut. Cela n’écarte, néanmoins, en rien la possibilité que les titres continuent de baisser une fois leur acquisition réalisée. Dans ce cas, il convient de se fixer des paliers (par exemple : 10 à 15%) au niveau desquels un nouvel achat de titres est effectué, afin de moyenner à la baisse.

Ce « moyennement » à la baisse peut néanmoins avoir un effet pervers si jamais le titre continue de baisser fortement et durablement. C’est la raison pour laquelle il est préférable de se positionner sur plusieurs sociétés, mais aussi d’en choisir des solides, leader et/ou à la pointe dans leur domaine, et surtout reconnues de la sorte par le marché.

En marché baissier, il faut donc, pour suivre la stratégie de Dual Guidance, acheter uniquement des actions. On peut considérer qu’un marché devient baissier dès lors que celui-ci a perdu dix à quinze pourcents par rapport à son précédent point haut. Les renforcements des lignes d’actions pourront être effectués tous les 10 à 15% de baisse supplémentaire.
Certaines subtilités stratégiques peuvent néanmoins être relevées et méritent une attention particulière.

 

Les performances envisagées
– Cas d’un marché haussier –

Dans un marché haussier, la performance sera issue de chacun des deux supports : actions et bonus cappés. Les premières suivront tout simplement le marché. Les secondes en feront de même… mais moins rapidement. Néanmoins comme évoqué préalablement, une gestion active des bonus cappés permet de suivre le marché de relativement près. Voir même de le battre légèrement (c’est mon cas lorsque j’écris ces lignes).

 

– Cas d’un marché stable –

Un marché « stable » ne signifie pas qu’il n’y a pas de hausses ni de baisses. Mais tout simplement que la volatilité est relativement limitée et que les une et les autres de compensent dans l’ensemble.
Dans cette situation, les actions détenues ne connaîtront pas de variations particulières. Elles ne devraient donc pas faire gagner ou perdre grand chose. Par contre, les bonus cappés conserveront leur marge à la borne basse relativement inchangée. Ils prendront de fait de la valeur de part leur « valeur temps ». Ils permettront dès lors d’assurer un rendement non négligeable alors que le marché lui n’évoluera dans aucune direction particulière.

 

– Cas d’un marché baissier –

En marché baissier, les actions détenues… baisseront. Mais dans le même temps, les bonus cappés conserveront leur valeur de remboursement (leur niveau bonus). Ce sera le cas jusqu’à ce que la borne basse soit éventuellement touchée. D’où l’importance d’en choisir une éloignée.
Bien sûr, le cours au moment présent du bonus cappé baissera lui aussi. Mais dans de moindres mesures que son sous-jacent. Et plus son échéance approchera, plus le cours grimpera de nouveau, se rapprochant petit à petit de son niveau bonus.

De ce fait, encaisser une baisse de 20 / 25% sur des sociétés solides peut être une excellente occasion de se renforcer (achat d’actions). L’objectif étant de se positionner en vue d’un futur retournement à la hausse. En attendant, les bonus cappés délivreront leur rendement.

à noter : de nouveaux bonus cappés sont émis environ deux à trois fois par ans par les différents émetteurs. Lors de ces émissions, ils possèdent bien souvent d’excellentes caractéristiques (marge à la borne basse importante, pas ou très peu de prime à l’achat, rendement intéressant, …). Dans ce cas, il est tout à fait possible de préférer, même lors d’un marché baissier, les nouveaux bonus cappés aux actions. Cela ne fera que renforcer la solidité du portefeuille.
Il est très simple de savoir quelle a été la date d’émission d’un bonus cappé, puisque celle-ci est indiquée noir sur blanc sur la « fiche individuelle » de chacun, sur le site des différents émetteurs.

 

– Cas d’une forte baisse (> 25%) ou d’un krach boursier –

Lors d’une forte baisse / krach boursier, la Dual Guidance ne permettra probablement pas d’éviter une perte en capital. Néanmoins, elle offrira tout de même deux « avantages » :

  • un bonus cappé acheté sans prime à l’achat ne perdra pas plus de valeur que l’action de son sous-jacent si sa borne basse venait à être touchée. Seulement, le bonus cappé ne cotera plus dès lors que sa date d’échéance sera atteinte. Il sera alors remboursé au niveau de sa dernière cotation.
  • être investi, en actions, sur des sociétés solides, leader et reconnues reste un gage de sécurité certain dans des périodes de fortes baisses des marchés. Ce n’est pas une garantie « tous risques », mais c’est bien souvent l’occasion de se renforcer de nouveau à prix réduit.

 

A quel type d’investisseurs s’adresse la stratégie Dual Guidance ?
  • à des investisseurs ne souhaitant pas se focaliser sur l’analyse des sociétés, mais aussi à ceux tout bonnement incapables de le faire (moi le premier)
  • à ceux, recherchant de la performance sans pour autant sacrifier la sécurité
  • à des investisseurs n’ayant pas l’envie (ou la capacité) d’entrer sur les marchés options

 

Précisions importantes
  • Malgré que l’un des principes de la Dual Guidance soit de sécuriser au maximum le portefeuille, cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y a aucun risque de perte en capital. Les instruments que sont les actions et les bonus cappés présentent un risque de perte en capital, et ce quelque soit la stratégie à partir de laquelle ils sont abordés.
  • lorsque le terme « les marchés » est utilisé, il est sous-entendu « les principaux indices boursiers« . Bien sûr, une action d’une société n’évoluera pas 100% comme « le marché« . Néanmoins l’achat de sociétés solides, leader et reconnues devrait permettre de suivre les grandes orientations de ce dernier.