le Petit Actionnaire
24 février 2019 Actionnaires : Stop aux préjugés !

Actionnaires : Stop aux préjugés !

Les préjugés, vous connaissez ? Vous savez, “les mamies ont toujours un caniche”, les “mamies payent toujours avec de petites pièces”, etc… Et bien du côté de la bourse c’est a même chose. De nombreux préjugés affablent les actionnaires. Combattons-les !

Les actionnaires s’enrichissent sur le dos des salariés

FAUX : Préjugés

L’actionnaire

Être actionnaire c’est être le propriétaire (d’une plus ou moins grande partie) d’une entreprise. Cela signifie avoir investi de l’argent dans celle-ci afin de la suivre dans son développement. L’actionnaire prends le risque, en possédant une entreprise, que celle-ci puisse faire faillite.

Sa seule rémunération réside dans une éventuelle plus value. Il y a également les dividendes. Sauf que ceux-ci ne sont pas un “gain d’argent” pour l’actionnaire. Ils ne sont qu’un rien d’autre qu’un simple transfert de valeur.



Il est néanmoins tour à fair normal que les actionnaires ayant investis le plus d’argent soient ceux qui soient susceptibles d’en toucher le plus en retour… puisque tout dépend du nombre d’actions détenues.

Le salarié

Être salarié, c’est avoir pour mission de développer l’entreprise. C’est apporter sa contribution. Contribution qui est rémunérée chaque mois par le salaire, lequel est contractuellement défini.

Sa tâche est (normalement) clairement définie. Leur rôle également : créer de la valeur pour l’entreprise et lui faire gagner de l’argent. Qui dit “faire gagner de l’argent à l’entreprise” dit “faire gagner de l’argent aux actionnaires”. Cela semble parfaitement logique.

Mais heureusement, tout salarié peut devenir actionnaire. Que ce soit de son entreprise si elle est cotée, mais aussi de n’importe quelle société au monde introduite en bourse. Il est donc parfaitement possible pour un salarié d’avoir également la casquette d’actionnaire. Ce n’est qu’une question de choix et de volonté.

En conséquence de quoi…

L’actionnaire ne s’enrichit pas sur le dos des salariés. Il s’enrichit (quoi que toutes les entreprises ne gagnent pas d’argent) parce qu’il a pris des risques avec ses finances. Risques qu’il accepte volontiers de partager avec les salariés qui souhaiteraient eux aussi devenir actionnaires.

Les actionaires sont des salauds

PAS PLUS QUE CERTAINS SALARIÉS : Préjugés

L’actionnaire

Oui, il doit parfois prendre des décisions difficiles. Fermer une usine qui perd de l’argent, licencier lorsque la situation économique ne permets plus à l’entreprise de maintenir l’ensemble de ses effectifs. Cela ne se fait pas de gaité de cœur.

Bien sûr, il y a également les actionnaires qui voient uniquement le profit qu’ils peuvent réaliser en délocalisant une activité pourtant rentable par exemple. Mais peut-on vraiment dire qu’ils représentent la majorité des actionnaires.

Le salarié

Certes toute décision des acrionnaires impacte directement les salariés de la société, et c’est parfois malheureux. Mais nous parlons là du même salarié qui, en toute bonne foi, va régulièrement se plaindre qu’il y a trop de fonctionnaires en France. Fonctionnaires qui pèsent sur ses impôts et dont il faudrait réduire drastiquement le nombre.

Ne serait-ce pas là une histoire de serpent qui se mord la queue ?

Et puis il faut aussi bien voir que des “salauds” il en existe aussi parmi les salariés. Ceux qui vont abuser de leurs avantages. Ceux qui vont piocher à gauche à droite. Ceux qui vont abuser d’arrêts maladie bidons.

En conséquence de quoi…

Les salauds c’est comme les cons… il y en a partout. Peut importe leurs fonctions ou leur “couleur” politique, ils auront toujours l’attention des médias.

Les actionnaires ne produisent rien

VRAI et FAUX : Préjugés

C’est vrai dans le sens où ce ne sont pas les actionnaires qui produisent (exception faite des salariés actionnaires) les bien et services vendus par leur société.

Néanmoins, ils sont nécessaires car une entreprise dont plus personne ne veut est une entreprise qui fait faillite. Elle ne vaut plus rien. Les actionnaires perdent leurs “billes” et les salariés leurs emplois. On peut donc dire que les actionnaires “produisent” des emplois grâce à leurs investissements. Ce qui n’est déjà pas si mal que ça.

En conséquence de quoi…

Les actionnaires sont indispensables. Une entreprise ne peut pas survivre sans eux. Ils se complètent avec les salariés.

Les actionnaires défendent d’abords leurs propres intérêts

VRAI… comme la majorité des personnes

Avant d’être des actionnaires ce sont d’abord des personnes, des gens. Ils possèdent deux bras, deux jambes. Ce sont donc tout sauf des sur-Hommes.

Partant de ceci, serait-il vraiment étonnant que ce qui prime à leurs yeux soient leurs intérêts ? Cela n’empêche, heureusement, pas de pouvoir faire preuve d’empathie envers autrui.

Et puis il faut bien voir aussi que ceci n’est pas propre aux actionnaires. Très souvent, lorsqu’il s’agit d’argent, les gens voient d’abord leur situation avant de se préocupper de celle des autres. Ou encore pire. Ils se comparent à celle “des autres” et en deviennent jaloux. Oubliant au passage que nombre d’entre eux ont leur destin entre leurs propres mains.


En conséquence de quoi…

L’Homme est ainsi fait que la majorité des spécimens de son espèce auront toujours leur propre intérêt en tête lorsqu’il s’agira de prendre des décisions. Et cela ne se détermine pas selon la “classe sociale”.


Pour devenir actionnaire il faut être riche

FAUX : Préjugés

Pour devenir actionnaire nullement besoin d’être “riche”. D’ailleurs que’est-ce que cela signifie “être riche” ? Avoir de l’argent ? Avoir une certaine culture ? Déborder d’amour ? La richesse ne se résume aucunement au seul aspect financier. Le plus pauvre des Hommes (financièrement parlant) ne sera pas forcément le plus malheureux !

Pour en revenir à nos moutons, il est tout à fait possible de ne pas vivre dans l’opulence est d’être malgré tout “actionnaire”. Les revenus mensuels de mon foyer nous classent, ma femme et moi, parmi la classe populaire. Cela ne m’empêche pas de gérer un portefeuille boursier équivalent à quasiment une année de mes revenus professionnels.



Tout est d’abord une question de volonté. Est-ce que je préfère garder 30€ pour investir dans mon avenir ou bien est-ce que je préfère les dépenser pour quelque chose de futile ? Ces 30€ seront-ils mieux utilisés en achetant une action Bouygues ou Saint-Gobain ou bien en engraissant “Mc Do” ?

Un écran plat d’entrée de gamme à 200€ me suffit-il pour regarder le JT de 20h, ou bien est-ce nécessaire de casser la tirelire pour devenir propriétaire du dernier écran 4k incurvé à la mode ? Chacun ses réponses, et chacun ses priorités. Néanmoins il faut assumer. Personnellement j’ai fais mon choix… j’investis. Mais en contre-partie je ne jalouse pas le voisin et son téléphone à “un SMIC”.

En conséquence de quoi…

Avant de lorgner sur la situation du voisin, il serait préférable de s’intéresser à la sienne. Se poser ensuite les bonnes questions puis agir en conséquence pour faire évoluer cette situation personnelle.

Les actionnaires se font généralement discrets

VRAI

En France, et c’est selon moi l’une des principales tare de notre pays, quelqu’un qui va réussir dans la vie sera, quoi qu’il fasse quoi qu’il dise, envié par la majorité de ceux qui n’auront pas réussi. Et ce n’est pas, là, des préjugés.

Personne ne verra les sacrifices, les difficultés, les épreuves surmontés pour accéder à cette “réussite”. Par contre, la grande majorité baverera sans vergogne et sans aucun diversement devant le résultat final. Aussi, en France, réussir serait presque une honte. Autant donc vivre discrètement.

Tout ceci est également valable pour les actionnaires. Bien que ce ne soit pas là une “réussite” en soit que d’être actionnaire. Il suffit d’avoir lu cet article et les multiples préjugés évoqués pour comprendre qu’un actionnaire, y compris un petit actionnaire tel que moi, veuille rester discret et ne pas crier sur tous les toits qu’il possède des actions (même en tout petit nombre).

En conséquence de quoi…

Comme l’exprime si bien le dicton : Vivons heureux, vivons cachés… jusqu’au jour où les mentalités changeront (peut-être).

Les actionnaires “tuent les Ours polaires en Antarctique”

FAUX… les Ours Polaires vivent en Arctique

Voici venu l’argument “écolo”. Qu’on ne s’y trompe pas. Malgré l’introduction bourrée d’ironie de ce préjugé, la question écologique est quelque chose qui me tient vraiment à cœur.

Cependant, ce que je veux dénoncer ici c’est l’hypocrisie générale qui ressort. C’est le discours phare des consommateurs pour se dédouaner et se donner bonne conscience : “En produisant, les entreprises, polluent et détruisent l’environnement“.

Dans l’absolu cet argument est tout à fait recevable. Quoi que toutes les entreprises ne polluent pas de la même façon. Par contre, d’un point de vue empirique, il faut quand même bien comprendre que si les entreprises produisent tel ou tel produit, c’est bien qu’il y a des personnes qui sont prêtes à les acheter et à les consommer.

Si il y a tant de produits / gadgets à bas prix qui viennent de chine tout en polluant aussi bien les airs que les mers, c’est bien parce que les consommateurs préfèrent acheter de la camelote à bas coûts à l’autre bout du monde plutôt qu’un produit plus cher mais
de meilleure qualité technique et environnementale.

Aussi, les consommateurs ont clairement leur part de responsabilité dans la pollution de l’environnement. Si les entreprises et peuvent pas nier les dégâts qu’elles occasionnent, les consommateurs ne sont pas non plus exempt de reproches.

En conséquence de quoi…

Avant de voir la paille dans l’oeil du producteur, il faut regarder la poutre qui se trouve dans celui du consommateur.

Amis actionnaires et/ou salariés

Stop aux prêjugés. Nous vivons tous sur la même planète. Nous sommes tous nécessaires, chacun à notre niveau, à la bonne marche des entreprises qui fournissent les emplois et font tourner l’économie. Arrêtons de nous opposer et améliorons les choses (car elles peuvent être améliorées) ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :