le Petit Actionnaire
17 avril 2019 les "pas assez riches" : éternels insatisfaits

Les “pas assez riches” : éternels insatisfaits

Lundi 15 avril, la Cathédrale Notre-Dame de Paris était en proie aux flammes. En partie ravagé, le monument multi-centenaire va devoir subir d’énormes travaux de restauration / reconstruction. Le coût de ce travaux s’annonce pour le moins pharaoniques.

Les “gros riches” se mobilisent

Face à cette catastrophe patrimoniale, les français se mobilisent afin de récolter des fonds. À l’heure de l’écriture de ces lignes, ce sont plus ou moins 900 millions d’euros de promesses de dons qui ont été faites. En deux jour seulement…

Parme ces généreux donateurs, de nombreux anonymes. Mais également de grands noms du tissu industriel et économique français. Pour n’en citer que quelques uns :

  • Les PINAULT, propriétaires du groupe de luxe Kering
  • Les ARNAULT, propriétaires du groupe de luxe LVMH
  • Françoise BETTENCOURT-MEYER, propriétaire du groupe de cosmétiques L’Oréal

À elles trois, ces contributions à la restauration / reconstruction de Notre-Dame de Paris s’élèvent à un demi milliard d’euros.

Et c’est bien là que le bas blesse. Car ces “riches” attisent contre eux toutes les convoitises / jalousies de nombre de “frustrés du porte-monnaie.

Lorsque ces “riches” ne donnent pas d’argent, c’est pour certains, “anormal”, “inadmissible”, … Ils en seraient presque à crier “à mort les riches”.

Mais dès que ces “nantis” sortent le porte-monnaie et dégainent leurs fortunes, c’est, toujours pour certains, “anormal”, “inadmissible” et au point de crier “à mort les riches”. Car dans le cas où ils donnent de l’argent, leur but est forcément de défiscaliser. C’est une évidence ! Pourquoi en serait-il autrement ?

À tous les “pisses-vinaigre”

La France est surement l’un des pays offrant le plus de libertés au monde. Vous avez la possibilité d’entreprendre par vous-même, de créer des sociétés, de les développer et d’en faire des multinationales. Vous aurez même la formidable possibilité de tout léguer à votre progéniture ! Elle n’est pas belle la vie ?

Il est tout de même hallucinant qu’en France, en 2019, tout le monde veuille être riche… sans même accepter que le voisin le soit. Cela relève sans doute de la psychiatrie.

Et vous ?

Oui, vous, qui ne cessez de vous plaindre de la richesse de la richesse des autres, tout en les envoyant ouvertement. Vous, qui pour un certain nombre n’êtes sans doute pas capables de gérer tenir un budget à l’équilibre… Que faites-vous ? Avez-vous au moins eu le cran de donner e serait-ce qu’un seul euros ? Peu importe que ce soit pour Notre-Dame ou pour tout autre association / organisation.

Vous vous plaignez des autres, mais voyez-vous au moins la poutre dans votre œil avant de voir la paille dans celui du voisin ?

Que les choses soient claires

Je fais-moi-meme partie, de part les revenus de mon foyer, de la classe populaire. Fils d’ouvriers, et moi-même fonctionnaire de catégorie C, je suis loin de rouler sur l’or. Pourtant je vis correctement. Sans aucune rancune envers ceux qui ont réussi dans leur vie, fussent-ils milliardaires.

Ma vie reflète mes moyens financiers. J’habite un petit pavillon dans un petit lotissement d’une commune rurale, je roule en Dacia plutôt bas de gamme, je ne fume pas et ne bois pas. Et bien figurez-vous que je n’ai pas besoin d’attendre que l’État viennent m’aider, avec sa foultitude d’allocations en tous genres, pour boucler mes fins de mois.

Je vais surement choquer, mais dernièrement j’ai eu le droit à la prime d’activité… Elle m’a payé une semaine de vacances.

Suis-je pour autant un “nantis” ?

Avec 1,5k€ de revenus mensuels pour moi et 1k€ pour madame, certainement pas. J’en suis même très loin. Et malgré tout je prends la “défense” de milliardaires. C’est le monde à l’envers n’est-ce pas ?

Quoi que dans le fond, peut-être suis-je un petit peu “nantis” tout de même. Oui, moi aussi j’ai donnéu un petit quelque chose. Montant qui va me permettre de défiscaliser quelques euros. Pauvre de moi !

Mais pourquoi les gens sont-ils (pour certains) si idiots ?

Oui, je suis quelque peu remonté par certaines réactions de “chaussettes-savattes” (en opposition à “costards-cravattes”) que j’ai pu lire et entendre. De la “beauferie” à l’état pur !

Les “chaussettes-savattes” sont tout simplement devenus incapables de se gérer par eux-mêmes. Au point de rendre les “costards-cravattes” seuls responsables de leurs problèmes et de leurs difficultés dans la vie de tous les jours.

Au point que l’État leur doit tout. Si il n’y a pas assez d’argent pour finir le mois, c’est qu’on ne leur en donne pas assez. Malheureusement, rare sont ceux qui prendront le taureau par les cornes. Car si il n’y a pas assez d’argent pour finir le mois, peut-être est-ce aussi parce qu’il y en a trop de dépensé pour des futilités ?

Un peu de compassion

Bien sûr, je généralise. Chose que je ne devrais pas faire. J’en suis bien conscient. Mais mon but en écrivant cet article et en grossissant le trait est de faire réagir. De faire prendre conscience que chacun peu agir son propre niveau sans pour autant s’en prendre à ceux qui ont réussis.

J’ai également tendance à considérer que si moi (et ma famille) parvenons à vivre correctement malgré des revenus équivalents à deux SMIC, alors d’autres peuvent le faire également. J’estime que dans bien des cas, tout est question de volonté.

Certes, certains de mes mots sont violents voir blessants. Je le conçois parfaitement. Mais j’estime qu’à un moment donné il est tnécessaire d’écrire les choses telles qu’elles sont, comme ce fut déjà le cas il y a quelques mois.

Et à ceux qui pourraient penser que je manque de considération aux “petites gens”, je répondrais que je n’en fait pas plus que ce que j’ai pu entendre à l’encontre des “financièrement riches” (dont je ne fais absolument pas partie)


Une réaction au sujet de « Les “pas assez riches” : éternels insatisfaits »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :