le Petit Actionnaire
11 juin 2019 interview : l'Investisseur Intelligent

Interview : l’Investisseur Intelligent

C’est un jeune investisseur. Il s’appelle Axel, et anime le site de l’Investisseur Intelligent. Il mène une stratégie d’investissement adaptée des préceptes du grand Warren Buffet. Mais qui est-il réellement ? Pourquoi et comment s’est-il arrivé où il en est ? Comment juge-t-il l’avenir ?

Vous saurez tout sur l’Investisseur Intelligent grâce à cette interview !

Bonjour Axel, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Axel, je suis âgé de 31 ans et je suis agent administratif. Je suis passionné de Bourse depuis 2011. Plus généralement, je m’intéresse énormément au Monde de la finance et au business dans sa globalité. Je suis l’auteur du site de l’Investisseur Intelligent et de la chaîne YouTube du même nom.

Votre site se nomme “Investisseur Intelligent”. Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Certains pourraient penser que je suis prétentieux avec ce nom. En fait, il s’agit simplement d’un clin d’oeil à mon mentor, Warren BUFFETT. « Investisseur Intelligent » est le titre d’un livre que Warren BUFFETT a lu très jeune et qui lui a permis de s’orienter vers l’investissement dans la valeur, ce qui, très tôt, l’a enrichi de manière considérable. L’auteur de ce livre est Benjamin Graham, qui a été le professeur de Warren BUFFETT à l’université.

J’essaye à mon tour de suivre les idées de ce livre, améliorées ensuite par Warren BUFFETT.

Pour investir en bourse, vous devez forcément avoir une excellente situation financière ? Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir faire cela !

C’est malheureusement ce que beaucoup de gens pensent, et c’est une grosse erreur ! Si vous regardez bien les actions cotées, vous vous apercevrez qu’elles sont accessibles pour quelques dizaines ou centaines d’euros. Qui n’est vraiment pas en mesure d’en acheter ?

Ce qui bloque les gens selon moi, c’est surtout l’inconnu et la perception véhiculé par les médias. On croit souvent qu’il faut être riche pour être actionnaire (alors qu’il faut plutôt être actionnaire pour devenir riche). Et on dit souvent que les actionnaires dépouillent la société de son argent. D’après une étude pourtant, il est ressorti que la valeur créé par les sociétés est répartie de la manière suivante : 70 % pour les salariés via les salaires, primes, participations, intéressements etc… 20 % pour l’État via les charges sociales, taxes, impôts etc… et 10 % pour les actionnaires. Difficile de continuer à dire que les actionnaires en demandent trop…

On sait que les plus grandes fortunes mondiales ont leur patrimoine placé dans des actions. Pourtant, la plupart des gens continuent de mettre tout leur patrimoine dans leur résidence principale au lieu d’en consacrer une partie pour la Bourse, ce qui, sur le long terme, pourrait vraiment améliorer leur quotidien.

En ce qui me concerne, j’ai commencé à investir à l’âge de 23 ans avec de très petites sommes (moins de 1000 euros), je ne savais pas vraiment ce que je faisais et j’essayais de suivre ce que je lisais dans des revues spécialisées sans forcément comprendre pourquoi j’achetais telle ou telle action. Mes résultats ont été médiocres… Jusqu’à ce que je tombe sur un premier livre sur Warren BUFFETT : « Warren BUFFETT et l’interprétation des Etats financiers ». J’ai commencé à apprendre l’analyse financière et j’ai passé des heures à éplucher les pages de cotations à la recherche de pépites. Et mes résultats ont fortement progressé à partir de ce moment, parce que je savais ce que je faisais ! Et mon comportement a commencé à changer : je suis devenu plus patient et rigoureux.

Je pense aussi qu’aimer les chiffres est un grand atout pour celui qui veut investir en Bourse avec succès.

Partant de là, pourquoi avez-vous choisi d’investir selon les préceptes de Warren Buffett ?

Après avoir lu un premier livre sur la façon d’investir de Warren BUFFETT, j’ai tout de suite accroché à son style qui correspond bien à mon caractère. Patience, rigueur, se sentir « propriétaire d’une affaire » en achetant une action, c’est tout à fait ma philosophie ! Et puis prendre comme exemple le meilleur investisseur au Monde, je pense que ça aide pas mal !

J’ai lu quasiment tous les livres en français sur Warren BUFFETT et j’ai vu qu’au fil des années, j’arrivais à produire d’excellents résultats, régulièrement supérieurs à 10% par an. Sur mon site, je donne une liste de livres disponibles sur Amazon pour ceux qui veulent appliquer les méthodes de Warren BUFFETT ou juste en savoir plus sur le personnage.

Warren BUFFETT utilise des mots très simples pour expliquer comment investir. Cette méthode est accessible à tout le monde. En plus, c’est une personne très optimiste et drôle, et c’est toujours bon de suivre ce genre de personne car on baigne pas mal dans le pessimisme, ce qui ne nous aide pas à faire les bons choix en général.

Selon vous, est-ce à la portée d’investisseurs débutants ?

On pense à tort que seuls les professionnels de la finance sont capables d’avoir de bons résultats. C’est faux ! La plupart du temps, ils n’arrivent pas à battre le Marché car ils ont tendance à faire ce que tout le monde fait.

Un investisseur particulier, avec un peu d’analyse, d’expérience et de patience peut avoir de bons résultats.

En plus, avec internet, on peut rapidement ouvrir un compte titres/PEA en ligne avec des frais très faibles et nous avons accès à des informations illimitées sur les entreprises ! Nous avons donc un champs illimité d’opportunités, c’est tout simplement génial !

Celui qui veut débuter en partant de zéro doit d’abord lire, je conseillerai les livres en français sur Warren BUFFETT bien sûr mais également s’abonner à une revue financière. En ce qui me concerne, pour seulement 12 euros par mois, je reçois chaque semaine le journal « Investir » qui me permet de découvrir des pépites, mais également suivre l’actualité financière, comprendre le fonctionnement des sociétés etc.

Et si vous n’avez pas envie d’analyser des sociétés mais que vous avez tout de même envie de profiter de leur création de richesse, vous pouvez acheter régulièrement un fond indiciel à faible coup qui réplique un indice (par exemple le s&p 500 aux Etats Unis afin d’avoir indirectement une participation dans les 500 meilleures entreprises américaines).

La bourse est un monde sans pitié. Elle est faite de hauts et de bas. J’imagine qu’il est plutôt facile de gérer les “hauts”. Mais qu’en est-il des “bas” (les krachs boursiers) ?

En tant qu’investisseur de long terme et après mes nombreuses lectures, j’ai appris à être totalement insensible aux variations de la Bourse et je les vois plutôt comme des opportunités. Nous savons que des paniques auront lieu et feront perdre aux indices 20, 30, 40 voire 50% de leur valeur en très peu de temps mais nous ne savons pas quand. La seule question que je me pose, ce n’est pas « faut-il que je vende pour ne pas perdre ? » mais plutôt « ai-je de l’argent disponible pour investir massivement ? ».

Par erreur, nous nous sentons riches quand les indices sont au plus hauts car notre portefeuille est fortement valorisé par le Marché. Personnellement, pensant comme Warren BUFFETT, je me sens « riche » seulement si les sociétés que j’ai en portefeuille se portent bien financièrement.

Pour résumer, je pense que les krachs boursiers doivent être imaginés comme des « soldes » pour investisseur et les pics peuvent être mis à contribution pour vendre des lignes survalorisées mais dans la plupart du temps il est préférable de les ignorer. Je suis un partisan de la « conservation » à vie. C’est pour cela que les fluctuations ne m’intéressent pas, je ne suis pas vendeur.

En parlant de krach, que pensez-vous de la situation actuelle des marchés ?

Cela fait 10 ans que les Marchés montent, il y a eu quelques « trous d’air » mais globalement ils sont montés sans interruption. Les Banques centrales ont injecté beaucoup d’argent dans le système et cela a créé des bulles un peu partout, en Bourse, dans l’immobilier, sur le Marché obligataire… et les agents économiques sont très endettés. Tout va bien tant que les taux sont bas car ces dettes ne coûtent quasiment rien aux débiteurs mais lorsque les taux remonteront, cela pourrait être dramatique pour les acteurs fragiles. Il n’est pas possible de prévoir quand cette crise arrivera, mais je pense que cela viendra d’une remontée des taux ou d’une fragilité financière d’un Etat, d’une Banque ou d’une grande entreprise.

Quoi qu’il en soit, un investisseur avisé doit se tenir prêt à ce genre de crise majeure et ne pas paniquer quand elle arrivera.

Une chose à savoir pour investir, c’est que pour valoriser un actif, on compare son rendement à celui des obligations à long terme, que l’on considère être le placement sans aucun risque. Si ce placement sans risque rapporte 0 %, alors n’importe quel actif, avec le moindre rendement, rapportera toujours plus que 0 %, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de limite à la valorisation des actifs, ce qui est une aberration, du jamais vu.

Je voudrai ajouter quelque chose, voici quelques statistiques intéressantes :

Depuis la fin de la deuxième Guerre Mondiale, il y a eu 76 corrections des Marchés de 5 à 10 %, 26 baisses de 10 à 20 %, 8 retraits de 20 à 40 % et 3 chutes de plus de 40 %.

Nul doute que les Marchés continueront de vivre à ce rythme à l’avenir.

Quels sont vos objectifs ?

Mon objectif est simple, m’assurer une sécurité financière, ne plus avoir à me soucier de la moindre dépense. Pouvoir choisir, où je veux vivre, ce que je veux faire de mes journées et ne pas avoir la contrainte de vivre où je ne veux pas vivre et faire ce que je ne veux pas faire. J’estime que franchir le million d’euros de patrimoine sera le début de cette « sécurité financière ».

Comme le dit Warren BUFFETT, le temps est précieux, et l’argent vous permet de choisir ce que vous voulez faire du temps que vous avez à votre disposition.

Cela prendra du temps, et j’en ai conscience. Mais je sais aussi que ce sont les premières années les plus difficiles, et ces années sont derrière moi. J’entre maintenant dans une phase d’ « accélération ». Je vais donc moins me restreindre au quotidien.

Quelle rentabilité attendez-vous de votre portefeuille d’actions à long terme ?

Honnêtement, je considérerai qu’un rendement inférieur à 10 % sur le long terme serait un échec. J’attends plutôt 12 à 15 % de rendement. Sachant que les dividendes apportent déjà près de 2-3 points de rendement par an, j’attends donc que l’action s’apprécie de 8 à 12 % par an. C’est ambitieux, mais cela me pousse à être très méthodique et à ne saisir que les occasions en « or ».

Vous avez écrit un ouvrage. Quelle est sa finalité ? Comment avez-vous eu l’idée de mener à terme un tel projet ?

Effectivement, j’ai même écrit 3 ebooks. A vrai dire, j’ai voulu condenser dans chacun de ces ebooks des idées ou informations que j’utilise pour construire mon portefeuille ou gérer mes finances.

Le premier ebook : Investir en Bourse: Analyse de mon portefeuille d’actions disponible sur Amazon et la fnac est un ebook dans lequel j’explique les raisons qui m’ont poussé à sélectionner les actions de mon portefeuille : secteur d’activité, management, analyse de la situation financière, mise en perspective graphique, toutes les données que j’ai utilisé sont regroupées dans cet ouvrage, et j’espère apporter de l’aide à ceux qui veulent bâtir un portefeuille d’actions performant. Il ne s’agit pas de recommandations à l’achat mais plutôt d’un manuel méthodologique, pour aider les futurs investisseurs à se poser les bonnes questions sur les sociétés qu’ils envisagent d’acheter.

Deuxième ebook : DEBUTER FACILEMENT EN BOURSE : Des solutions simples pour faire les bons choix d’investissement, également disponible sur Amazon et la fnac. Il s’agit d’un ouvrage dans lequel j’utilise des mots simples pour expliquer comment faire ses premiers pas en Bourse. En parlant de certaines sociétés qui ont eu de belles performances dans le passé, j’essaye de guider encore une fois l’investisseur débutant vers les sociétés avec un « business simple », facile à comprendre, solide financièrement, qui vont l’aider à s’enrichir lentement mais sûrement. J’apporte les notions de base aux débutants.

Enfin, le troisième ebook : DEVENIR RICHE: 7 ETAPES SIMPLES POUR BATIR SA FORTUNE SANS CHANGER DE VIE est un petit manuel de gestion de ses finances personnels, je passe en revue les principes de base pour faire des économies au quotidien et adopter les bons gestes pour ne plus gaspiller son argent, ainsi il vous en restera plus pour investir et construire votre avenir…

J’espère que toutes les informations données dans ces ouvrages pourront aider les lecteurs et cela permet également à ceux qui me suivent de contribuer financièrement au travail effectué sur le site internet « Investisseur Intelligent » et ma chaîne YouTube « Investisseur Intelligent ». Et c’est toujours sympa de recevoir des encouragements quand quelqu’un achète ton ouvrage et te laisse un commentaire sympa. Ca m’a permis d’échanger avec des personnes intéressantes. Et puis, je vois trop d’arnaques sur internet, des formations à des prix hallucinants pour piéger les débutants… Bref, je préfère donner des informations accessibles à tous pour le prix d’un sandwich, au moins, je leur laisse de quoi investir, car c’est le but de tout mon univers, rendre l’investissement accessible à tous.

Pour conclure, que souhaiteriez-vous dire à un jeune investisseur qui envisagerait de se lancer en bourse ? Quels seraient les conseils de base que vous lui promulgueriez ?

Déjà, comme je l’ai dit à l’instant, ne dépensez pas de fortunes dans des formations disponibles sur internet ! Vous pouvez vous constituer une belle bibliothèque de livres sur l’investissement pour moins de 100 euros. Pourquoi Warren Buffett, son bras droit Charlie Munger ou encore Bill Gates réussissent mieux que les autres ? C’est en partie grâce à leur immense soif de lecture ! Ils lisent, lisent encore et enregistrent toutes ces informations pour prendre leur décision d’investissement.

Ensuite, même si vous n’avez pas beaucoup d’argent, lancez-vous et commencez petit, cela vous permettra de vous habituer aux variations de la Bourse avec de petits montants. En plus de cela, vous allez commencer à accumuler de l’expérience. En effet, en Bourse, les erreurs sont un passage obligé, et c’est mieux comme ça, car les erreurs vous permettent de vous améliorer et il vaut mieux les faire au début avec des petites sommes…

Je suis un investisseur de long terme car le long terme limite fortement les risques de pertes, c’est pour cela que je recommande ce type d’investissement… Le problème c’est qu’au début, c’est ennuyeux, on ne gagne pas grand-chose… Mais au bout de 7 ans, je vois déjà les résultats s’accumuler… le temps passe vite, il ne faut pas se dire « si c’est pour avoir des résultats dans 10 ans c’est pas la peine… », le temps va passer, c’est une certitude, et pour un simple achat que vous n’allez pas effectuer aujourd’hui mais plutôt diriger cet argent en bourse, vous pourrez avoir 3 fois plus dans 10 ans, est-ce que ça ne vaut vraiment pas le coup ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :