le Petit Actionnaire
20 novembre 2019 La française des jeux entre en bourse

La Française des Jeux entre en bourse

La Française des Jeux entre en bourse ce jeudi 21 novembre 2019. Bruno Le Maire, Ministre de l’économie et des finances, a annoncé que le cours d’introduction retenu serait tout en haut de la fourchette prévue. Soit 19,90€ par action.

11 milliards d’euros de demandes de souscriptions

Les investisseurs ont clairement répondu à l’opportunité d’entrer au capital de l’opérateur historique des jeux de hasard (loto, jeux à gratter, …). En effet, ce sont pas moins de 11 milliards d’euros de demandes de souscriptions qui ont été formulé par les investisseurs (particuliers et institutionnels). C’est tout bonnement exceptionnel !

La Française des Jeux entre en bourse… et les investisseurs sont bel et bien présents. D’autant plus que ce sont environ 500 000 particuliers qui ont souscrit. Ceux-ci se partageront une bonne partie du gâteau.

Les ordres de type A1, (presque) seuls servis

Au final, seuls les ordres de type A1 seront les seuls (en plus de ceux du type D1). Et encore. Le très large succès de l’introduction en bourse fait qu’ils ne le seront que de façon partielle :

  • à 100% pour la tranche 0€ – 2000€
  • à seulement 10% pour la tranche 2001€ – 5000€

C’est à dire qu’un investisseur qui aurait souhaité acheter pour 2000€ d’actions en obtiendra au final 102 à 19,50€ (cela prend en compte les 2% de réduction offerts au particuliers).

par ccontre, un investisseur qui aurait demandé à acheter pour 5000€ d’actions ne serait service partiellement. Il en aura 102 (tranche de 0 à 2000€) et… 15 de plus (10% de la tranche 2001€ à 5000€). Sur les 5000€ qu’il souhaitait investir, il ne pourra en placer que 2300€.

La cotation en bourse

D’après une communication de courtier en ligne, les actions Française des Jeux seront négociables sur Euronext Paris dès demain (jeudi 21 novembre 2019) à partir de 9h30.

Un gain de 2 milliards pour l’État !

La Française des Jeux entre en bourse… et rapportera grosso modo deux milliards d’euros à l’État. Si l’on considère que celui-ci touchera environ 70 millions d’euros de dividendes en moins, cette vente (partielle) lui permet de faire entrer dans ses caisses l’équivalent de vingt-huit années de dividendes.

Il s’agit là, incontestablement, d’un énorme succès populaire pour l’État. Il y a fort longtemps que les français ne s’étaient pas autant investis dans une introduction en bourse. Reste à espérer pour ces investisseurs qu’ils ont bien pris la mesure des risques que représente la bourse, et qu’ils ne connaîtront pas un dénouement du type Eurotunnel ou EDF.

Ma position personnelle

J’ai évoqué la position personnelle dans un article publié le 14 octobre dernier : La Française des Jeux : Faut-il y investir ?

Mon ressenti quant à cette ouverture de capital n’a pas changé depuis. Je confirme donc ne pas m’être porté acquéreur de la moindre action de la Française des Jeux : Je n’ai pas souscris à cette introduction en bourse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :