La bourse chute... que faire ?

La bourse chute… que faut-il faire ?

Après des mois de hausse quasi ininterrompue et des records en pagaille, les marchés semblent quelque peu revenir à la raison. Ils y sont bien aidés par le coronavirus et ses probables répercutions économiques d’envergure mondiale. Alors que le CAC 40 a déjà dévissé de 16% depuis son plus haut du 19 février, quelle attitude faut-il adopter ? La bourse chute, que faire ?

La bourse chute, simple correction ou krach boursier ?

Tout d’abord faut-il se poser la question de savoir si il s’agit d’une banale correction ou du début de quelque chose de bien plus important : un krach boursier. Il est très difficile de répondre à cette question, que ce soit dans un sens où dans l’autre.

On peut, toute fois, noter la forte intensité baissière qui existe. Les séances entre -2% et -4% se succedent. Cela dénote sensiblement avec l’euphorie qui pouvait régner jusqu’à present. Mais on peut également voir qu’en général un krach boursier débute par l’explosion d’jne “bulle spéculative”. Dans le cas présent, ce n’est pas le cas.

C’est totalement personnel, mais j’ai le sentiment que le coronavirus est le pretexte rêvé pour enfin faire baisser un marché devenu presque irrationel. Je vois donc plutôt la baisse du moment comme une correction plus que comme un krach. Bien sûr, je ne peux pas garantir que ce soit véritablement le cas. La faute à ma “boule de cristal” qui est défectueuse… Elle refuse de me prédire l’avenir la chipie !

Comment (ré)agir qua’d le bourse chute ?

  • Couvrir son portefeuille

Après une baisse de 16% du CAC 40, je pense (dans l’optique qu’il s’agisse bien d’une correction) qu’il est déjà trop tard pour couvrir convenablement son portefeuille. Une telle chose demande en général d’être mise en place avant le début de la baisse. Ce fut mon cas, bien que j’ai liquidité ma couverture trop tôt. J’ai réalisé une belle plus-value, mais avec un peu plus de patience elle aurait pu être encore plus flamboyante.

  • Repasser liquide

Nombre d’investisseurs placent des “stop” qu’ils ajustent selon les hausses des cours. Ceux-ci permettent de sortir automatiquement du marché dans le cas où les cours baisseraient au-delà de ce que souhaite l’investisseur. Il “sauvegarde” alors sa plus-value et s’assure de posséder des liquidités pour racheter ses titres plus bas.

Apres la baisse que nous venons de subir, il est probablement trop tard pour mettre en place cette stratégie. Cela reste possible de le faire, mais je pense que l’intérêt serait fortement réduit. Sauf à ce que vous considériez que nous n’en sommes qu’aux début d’un krach de grande envergure.

  • Mon choix d’investisseur

Sauf à posséder des lignes dans lesquelles vous n’avez plus confiance, je pense qu’il est donc préférable, quand la bourse chute, et en considérant qu’il ne s’agit que d’une correction, de conserver ses positions.

Il faut noter que je n’ai pas subi le fait conserver mes positions. C’est un choix que j’ai fait en toute conscience, que je ne regrette absolument pas. Et ce bien que mon portefeuille ai forcément subit la baisse. Voir ce dernier afficher des moins-values ne m’émeut absolument pas. J’ai confiance dans la totalité des sociétés détenues, et ma sérénité n’est pas affectée par la chute des marchés.

Ma seule “erreur” à ce stade serait d’avoir coupé ma couverture trop tôt… Fichue boule cristal qui ne fonctionne pas !

Que faire de ses liquidités ?

Quelle que soit la façon dont vous avez réagit face à la baisse en cours, que devez-vous envisager de faire dans les jours et/ou semaines à venir ?

  • Le plus sage des comportements

Le plus sage des comportements serait clairement de ne rien faire. D’attendre que la chute passe d’elle-même et d’attendre des signaux de rebond solide avant de passer de nouveau à l’achat. Comme diraient certains, il est urgent d’attendre.

  • Profiter d’opportunités d’achats

Une belle baisse des marchés peut vous permettre de trouver des actions qui vous intéressent, à un cours que vous jugez attratif. J’aurais alors tendance à considérer qu’il serait dommage de ne pas en profiter (avec parcimonie) pour passer un ordre d’achat.

Quand la bourse chute, il est souvent déconseillé de rattraper les “couteaux qui tombent”. Je considère que sur de belles valeurs, solides et reconnues comme telles, le risque à terme reste limité. Aussi, profiter d’une baisse du marché est, de mon point de vue, une occasion à saisir.

Pour rester dans l’analogie des “couteaux qui tombent”, faire l’acquisition d’un couteau peu aiguisé (belle société) tout en étant équipé d’un gant en cote de maille (en prenant des précautions) est relativement peu dangereux sur du long terme. À contrario, attraper une lame aiguisée (société “spéculative”) à mains nues… est à proscrire absolument.

  • Mon choix d’investisseur

Ma position de couverture étant liquidée, je n’ai pas de liquidités à investir pour le moment. Je me contente donc de mon renforcement mensuel… sans vraiment me préoccuper du cours du moment. En m’appuyant sur le Dividende Score, je renforce mes positions les plus pérennes. J’envisage même l’ouverture d’une nouvelle ligne sur une valeur pharmaceutique du SBF 120 au Dividende Score très élevé.

Dividende Score

Comment savoir si mon portefeuille me convient réellement ?

Nous entrons là dans la psychologie de l’investisseur. Cet élément propre à chacun et qui ne saurait recevoir de réponses d’ordre général. Néanmoins, quelques éléments permettent de dire avec certitude si les investissements réalisés sont véritablement en phase avec votre psychologie.

  • Vous dormez bien la nuit

Comprenez par là que lorsque vous fermez les yeux afin de vous laisser aller dans les bras de Morphée… votre portefeuille d’actions ne vous obnubile pas. Si tel est le cas, vous êtes alors en bonne voie dans l’élaboration (et la composition) de celui-ci.

  • Vous arrivez (sans vous forcer) à vous détacher des cours de bourse

Lorsque vous investissez sur du long terme, regarder sans cesse les cours de vos actions n’a strictement aucun intérêt. Arriver à se détacher (sans se forcer) des cours de bourse est le signe que vous avez confiance en vos choix, et, surtout, que vous les assumez pleinement. En règle générale, cette étape n’est atteinte qu’après un certain temps.

  • La baisse des marchés vous laisse froid, sans crainte ni panique

Pour bon nombre d’investisseurs débutants il est difficile de voir son portefeuille afficher des moins-values. Pourtant, la bourse est faite aussi bien de hauts que de bas. Elle monte et elle descend sans cesse. À moins d’avoir un “all in” sur les plus bas, avoir, par période, des moins-values est tout à fait normal.

Aussi, si malgré une baisse plus ou moins importante des marchés vous continuez à dormir comme un bébé tout en gardant confiance en vos valeurs… alors vous êtes un investisseur serein. Votre portefeuille est idéalement constitué (comparé à votre psychologie).

4 commentaires pour “La bourse chute… que faut-il faire ?

  1. Pour les personnes qui comme vous et moi investissent sur des actions à dividende la baisse actuelle ne change rien sur les dividendes à venir. Au contraire elle permet même de profiter des prix bas pour se renforcer pour peu que l’on ai du cash disponible. Perso j’ai renforcé légèrement ma ligne “Total”.
    L’investissement sur les dividendes se fait à long terme et il ne faudrait même pas regarder les cours de la bourse. Il faut juste bien choisir ses sociétés en vérifiant entre autre qu’elle ont les reins solides avant d’acheter et suivre un peu les actus pour revendre en cas où ( par exemple Renault, bien que je n’en ai jamais eu, c’est juste un exemple).
    Cordialement

    1. Bonjour Raphael,

      Je suis de votre avis. Dans le cadre d’une stratégie dividendes il faut savoir profiter des baisses des cours afin de renforcer les belles valeurs offrant un dividende pérenne. C’est d’ailleurs l’utilité du Dividende Score – CAC 40 et de son petit frère le Dividende Score – SBF 120.

      Total fait également partie de ces lignes que je renforce régulièrement. Bien que son Dividende Score soit moyen, je considère que la société représente une bonne ligne de fond de portefeuille. Je vous rejoins également sur les valeurs type Renault : à éviter à tout prix (dans le cadre d’une stratégie dividendes).

      Cordialement,
      le Petit Actionnaire

  2. Bonjour,
    Je détiens de l’airbus, du lvmh ou du total..
    Même si je suis dans une stratégie de dividendes, ça me fait quand même peur !
    De moins en moins de vols dans le ciel, la Chine qui n’achète plus, et ne parlons pas du pétrole !

    1. Je pense que la situation actuelle ne sera que passagère. Certes le “mal” sera fait et l’année 2020 risque d’être un mauvais cru pour les entreprises. Néanmoins, je ense qu’il peut y avoir un rattrapage (pour certaines activités) dès la fin de la crise actuelle.
      Après, comme je dis toujours, ma boule de cristal est en panne. Donc bon… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.