Résultats 2020 de Sanofi et Vinci

Résultats 2020 de Sanofi et Vinci

Les deux groupes français ont publié leurs résultats annuels 2020. Si la societe pharmaceutique affiche de bonnes performances, le spécialiste de la construction et des concessions réalise une performance moindre que lors de l’exercice precedent. Pourtant, replacée dans le contexte si particulier de 2020, celle-ci est finalement excellente !

Sanofi, mister Hyde et docteur Jekill

Le laboratoire tricolore, à la traîne dans la mise au point d’un vaccin contre la covid-19 et en plein recentrage de ses activités (oncologie, maladies auto-immunes, vaccins, …) publie un Chiffre d’Affaires en hausse de 3,3% à un peu plus de 36 milliards d’euros.

Le bénéfice net augmente de près de 340%. Une telle performance n’est liée qu’à la magnifique plus value réalisée lors de a revente d’une partie de sa participation dans le laboratoire américain Regeneron. Retraitée de celle-ci, le bénéfice net ne croit finalement “que” de 9,6%… ce qui est déjà très bien !

Fidèle à ses habitudes, le laboratoire augmenté légèrement son dividende. Il gagne 0,05€. Il sera donc de 3,20€ cette année. Soit une hausse de 1,58%. Ce n’est pas exceptionnel, mais cela devrait compenser l’inflation.

Vinci, en baisse… mais exceptionnel

L’exercice 2020 fut particulièrement compliqué (en comparaison avec celui de 2019) pour le groupe de BTP. En particulier du fait de ses ramifications dans les concessions autoroutières (traffic en baisse de 20%) et surtout aéroportuaires (traffic en baisse de 70%).

Pour autant, la branche “BTP” a permis au groupe de s’en sortir de façon tout à fait exceptionnelle au regard de la situation. Alors que le Chiffre d’Affaires s’est contracté de 10% à 43,2 milliards d’euros, le résultat net s’affiche lui à -62% (soit 1,2 milliard d’euros).

En revanche, le niveau de Cash flow libre reste quasiment stable, tout proche de 4 milliards d’euros et du record de l’exercice précédent. De plus, le niveau de trésorerie est particulièrement élevé puisque s’établissant à pas moins de 19 milliards d’euros ! De quoi voir venir plutôt sereinement.

Vinci en a également profité pour réduire son endettement de 3,7 milliards d’euros, situant celui-ci à 18 milliards d’euros. Dans le même temps, les prises de commandes ont augmenté de 3%, et le carnet de commandes de 16% !

Quant au dividende, il est maintenu à son niveau de l’exercice précédent, soit un total de 2,04€ par action.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.