Bouygues et Plastic Omnium : résultats en baisse, dividendes stables

Bouygues et Plastic Omnium : résultats en baisse, dividendes stables

Deux nouvelles sociétés de mon portefeuille d’actions publiaient aujourd’hui leurs résultats annuels 2020 : le géant du BTP Bouygues et l’équipementier automobile Plastic Omnium. Sans surprise, les deux groupes affichent des résultats en baisse du fait d’une année 2020 marquée par la crise économico-sanitaire liée à la Covid-19.

Bouygues, solide performance…

Tout d’abord, du changement au niveau de la gouvernance de l’entreprise. Martin BOUYGUES, PDG du groupe depuis de très nombreuses années, n’occupe (depuis hier) désormais plus que le poste de Président. La fonction de Directeur Générale revient à Olivier ROUSSAT.

Au niveau des résultats annuels, Bouygues affiche une baisse de 8% (à données constantes) de son chiffre d’affaires, portant celui-ci à 34,7 milliards d’euros. Dans le même temps, le résultat net chute de 41% à 696 millions d’euros. A noter la très bonne reprise du groupe au cours de second semestre de l’année, puisque le résultat net ne baisse, sur cette période, que de 2% par rapport au S2 2019.

Le cash flow libre croit de façon importante (+47%) à 1,2 milliard d’euros. L’endettement, particulièrement bien maîtrisé, diminue de 9% s’élevant ainsi à seulement 2 milliards d’euros. En comparaison, le niveau de liquidités s’élève à 12 milliards d’euros !

C’est ainsi que le conseil d’administration du groupe a décidé de proposer un dividende stable, d’un montant de 1,70€ par actions, que les actionnaires devront avaliser lors de la prochaine assemblée générale.

Plastic Omnium, chaud la crise…

Acteur d’un marché automobile très fortement impacté par la crise économique débutée l’hiver dernier, la filiale du groupe Burelle affiche malgré tout des résultats plutôt encourageants. Ceci en grande partie grâce à un second semestre de haute volée.

Le chiffre d’affaire (à éléments constants) enregistre une baisse de 14%. Il s’élève pour 2020 à 7,7 milliards d’euros. La cash flow libre chute de 89% à 34 millions d’euros. Le résultat net, très lourdement impacté par une perte de 404 millions d’euros au premier semestre, est négatif. Les 152 millions d’euros de bénéfices du deuxième semestre ne compensent évidemment pas les pertes des six mois précédents. La trésorerie s’élève à 2,6 milliards d’euros.

A noter que le groupe s’attend à renouer, en 2021, avec les niveaux de profitabilité enregistrés en 2019. Le conseil d’administration a donc fait le choix de maintenir inchangé sa proposition de dividende à 0,49€ par action.

Ces deux entreprises dans mon portefeuille

Concernant Bouygues, la performance du groupe dans un contexte extrêmement délicat m’amène à pouvoir envisager un possible renforcement de ma ligne dans les semaines à venir. La diversification du groupe dans le BTP, les médias (TF1) et la téléphonie (Bouygues Télécom) est un plus. Il n’en reste pas moins que l’entreprise doit plutôt être vu sous un angle de rendement plutôt que de croissance. Une cible intéressante donc pour renforcer le niveau de dividendes perçus.

Pour ce qui est de Plastic Omnium, c’est une ligne que j’ai renforcé à plusieurs reprises dans les semaines / mois passés. Son cours de bourse est aujourd’hui bien remonté (environ 32,50€ à date). Si le côté “équipementier automobile” (et donc très cyclique) du titre me dérange, je reste très intéressé par les investissements réalisés dans la technologie de l’hydrogène. J’estime que ceux-ci pourraient être porteurs à l’avenir. Je n’exclue donc pas de renforcer encore ma position sur ce titre, mais plutôt à l’occasion d’une baisse du cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.