Rubis (société)

Rubis, publication annuelle

Le spécialiste français de l’aval pétrolier et chimique, Rubis, a publié ses résultats annuels 2020. Sans surprise le groupe affiche une baisse mesurée de seulement 9% de son bénéfice net, situant celui-ci à 280 millions d’euros. Dans le même temps, le chiffre d’affaires chutait, lui, de 25% à 3,9 milliards d’euros. Pour ce qui est dévolues vendus, ceux-si se réduisent de 16% à périmètre constant.

Quant au dividende, la société a annoncé l’augmenter de 3% malgré la baisse modérée du résultat net. Il s’établit donc, au titre de l’année 2020, à 1,80€ par action. Cette nouvelle croissance du dividende permet à la société de conserver son statut d’aristocrate du dividende. En effet, celui-ci est en augmentation chaque année depuis maintenant plus de 20 ans ! Chose très rare en ce qui concerne les entreprises françaises. Très peu sont en mesure d’afficher une telle régularité de distribution.

Rubis dans mon portefeuille

Bien que la société soit classifiée en tant que “Distributeur Spécialisé”, je considère qu’elle fait partie du secteur de l’énergie (entreposage et transport). Outre Rubis, mon portefeuille offre une place non négligeable à Total.

De ce fait, bien que je sois positif sur Rubis, je n’envisage pas de renforcement majeur. Ceci afin de ne pas déséquilibrer mon portefeuille d’actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.