VeraCash : Premier investissement de gré à gré

Actif (principalement à l’achat) sur les marchés boursiers réglementés, je viens de faire une petite entorse à mes habitudes. En effet, en fin de semaine, je suis devenu actionnaire de la micro cap française VeraCash.

VeraCash étant non cotée, j’ai effectué cet achat de “gré à gré”. C’est à dire en le mettant d’accord avec le vendeur sur le prix des actions concernées. C’est la première fois que je procédais ainsi.

Pourquoi cet achat ?

Tout d’abord, présentons rapidement l’activité de VeraCash. Celle-ci permet à ses clients de disposer d’une carte de paiement adossée sur des métaux précieux. En particulier sur de l’or. Pour faire simple, je crédité ma carte en achetant de l’or (dès quelques euros), lequel est alors immédiatement crédité sur mon compte. Je suis ensuite en mesure de le dépenser via la carte MasterCard associée à mon compte.

Si j’ai acheté ces quelques actions, c’est parce que je trouve le système fort intéressant. En outre, les résultats de l’entreprise progressent d’année en année et me semblent prometteurs. En outre, disposer d’or (plutôt que d’€ ou d’autres devises) permet de se prémunir contre l’inflation. Inflation qui connaît une importante poussée ces derniers mois.

Dans le cas où certains d’entre vous souhaiteraient utiliser les services de la société, je dispose d’un lien de parrainage. Il va de soi que si je propose un tel lien, c’est que je moi-même un (petit) utilisateur du service et que j’en suis satisfait.

VeraCash, un investissement risqué

Pour en revenir à mon investissement en lui-même dans la société, celui-ci présente plus de risques que ceux que je réalisé habituellement sur les marchés reglementés.

En effet, la société n’étant pas cotée, elle n’est pas soumise aux même règles que celles listées sur les marchés financiers. Bien qu’elle se soit malgré tout engagée à tenir à disposition de ses actionnaires les habituels documents financiers.

En outre, il s’agit d’une micro-cap. Ce type de société présentant bien plus de risques intrinsèques qu’une multinationale leader mondiale. Sans oublier l’absence de liquidité lié, quelque peu compensé, il est vrai, par la mise en place d’un carnet d’ordres de gré à gré.

Pour dire les choses simplement, il s’agit donc d’un investissement qu’il ne doit être réalisé qu’après mûre réflexion et analyses du ratio bénéfices / risques. D’ailleurs, afin d’être totalement transparent, ma transaction ne porte que sur 100 titres, pour un montant de 225€ frais compris. Cela reste peu au regard de mes autres lignes, mais je souhaitais commencer tranquillement.

Quelques autres informations

Je sors du sujet initial de cet article, afin d’évoquer deux autres points importants…

Ma future activité de Conseiller en Investissement

Les choses avancent bien. Après obtenu mon agrément AMF (passage obligatoire pour pouvoir exercer) fin août, j’ai créé mon entreprise début septembre. J’ai en suite souscrit à mon assurance “RC Pro”, et je suis en train de finaliser mon adhésion à une association professionnelle (obligatoire, elle aussi, pour pouvoir exercer). Une fois cette adhésion finalisée, il ne me restera plus qu’à obtenir mon numéro ORIAS (simple formalité, mais là encore obligatoire).

Aussi, je suis donc dans les temps par rapport au planning que je m’étais fixé. Je devrait donc pouvoir, au plus tard, débuter ma nouvelle activité tout début 2022 !

Le Site du Petit Actionnaire

Ma formation (mai à août 2021), ainsi que la préparation de ma future activité (depuis septembre 2021), m’ont pris beaucoup de temps. Sans oublier évidemment ma famille.

En effet, celui-ci le demande beaucoup de temps. Y compris lorsqu’il s’agit simplement de publier un article (rédaction, mise en page, optimisation, …). Malheureusement, mes journées ne sont pas extensibles. J’ai donc du faire des choix, et quelque peu “délaisser” le site du Petit Actionnaire.

Je reste néanmoins actif (sous le pseudonyme “Petit Actionnaire”) sur les forums de Moning. C’est ainsi que j’ai récemment publié ma vision actuelle de l’inflation, ou encore des analyses sur les sociétés Vinci ou Dassault Systèmes.

Évidemment, cela le demande aussi du temps… mais beaucoup moins que de publier ici. N’hésitez à m’y retrouver si vous le souhaitez. Mon portefeuille y est également publié, en bien plus intuitif que via le site du Petit Actionnaire 😉).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.