le Petit Actionnaire
10 novembre 2019 Les intérêts composés : un mécanisme à comprendre pour bâtir une fortune

Les intérêts composés : un mécanisme à comprendre pour bâtir une fortune

Annonce du Petit Actionnaire
Cet article est invité sur le site du Petit Actionnaire. Il a été rédigé par l’investisseur Intelligent, lequel investit selon les préceptes de Warren Buffett. Il nous explique, ci-dessous, la magie des intérêts composés. Un mécanisme que tout investisseur se doit de connaître !

Toutes les personnes les plus riches sur cette planète connaissent bien le processus des intérêts composés. Elles savent qu’une fois un important capital acquis, il n’y a plus qu’à faire fonctionner le principe des intérêts composés. Ceux-ci permettent s’enrichir de plus en plus vite tout en travaillant de moins en moins pour cela. C’est grâce à ce processus que Warren BUFFETT a obtenu 99 % de sa fortune après ses 50 ans (il a actuellement 89 ans). Voyons comment cela fonctionne.

Les intérêts composés, c’est quoi ?

Ppp

Le principe est simple, il s’agit de capitaliser les intérêts acquis. Autrement dit, si je perçois 10 % d’intérêts sur un capital de 100 euros, je vais recevoir 10 euros d’intérêts la première année. Lesquels vont  s’ajouter au capital de départ. Mon nouveau capital sera ainsi de 110 euros sur lesquels je percevrai à nouveau 10 %, soit 11 euros la deuxième année (et non plus 10).

Ce processus peut décourager les personnes qui ont un faible capital car les premières années, le résultat ne sera pas extraordinaire. Seuls les plus persévérants pourront récolter les fruits des intérêts composés et parfois, ces fruits sont très juteux !
Par exemple, avec un rendement de 7 % sur un capital de 10 000 euros, on obtient après 30 années un capital de 76 122 euros, sans nouvel effort d’épargne. En revanche, en 5 ans, on obtient seulement 14 025 euros.

Personnellement, j’ai commencé à investir avec des centaines d’euros il y a 8 ans. Évidemment, je continue d’épargner chaque mois, mais les intérêts composés produisent déjà des effets importants sur la valorisation de mon patrimoine, et ce n’est qu’un début ! Pour ceux qui aiment le format vidéo, j’ai publié deux vidéos sur ma chaîne YouTube qui pourraient vous intéresser :

Gardez en tête l’image d’un fleuve. Si il est si puissant, c’est parce qu’il est alimenté par une multitudes de rivières, elles-mêmes alimentées par une multitudes de ruisseaux…

Quels sont les critères pour faire fonctionner les intérêts composés à plein régime ?

Trois critères sont importants pour que les intérêts composés produisent un résultat extraordinaire.

Le temps

Si vous avez moins de 30 ans, vous avez un trésor entre vos mains : le temps devant vous !

Alors ne tardez pas à investir car chaque année perdue aujourd’hui, ce sont des milliers voire dizaine de milliers d’euros perdus à vos 50 ou 60 ans. Prenons un exemple concret :

  • Vous êtes âgé de 25 ans et avez un capital de 10 000 euros à placer. En plus de cela, vous épargnez chaque mois 200 euros. Vous placez cet argent en Bourse sur des valeurs solides qui vont générer un rendement annuel moyen de 7,5 %. J’ai fait le calcul pour vous, votre capital, à 60 ans, sera de… 520 000 € !Vous aurez épargné 10 000 euros + 84 000 euros (200 euros par mois pendant 35 ans) soit 94 000 euros en 35 ans et les intérêts composés vous auront permis d’ajouter plus de 400 000 euros à votre capital.

Le temps ne se récupère pas, en matière d’investissement, c’est la clé du succès !

Le rendement

Avoir du temps devant soi c’est bien. ais maintenant, il va falloir trouver autre chose que le Livret A et son rendement de 0,75 % pour que votre effort d’épargne soit récompensé. Vous aurez beau travailler très dur toute votre vie, avec un rendement de 0,75 %, vous aurez fait tout ça pour rien !
Si l’on reprend l’exemple précédent mais en changeant le taux de 7,5 % par 0,75 %, eh bien, au bout de 35 ans, ça ne fait plus que 109 000 euros de capital au lieu de 520 000 euros ! En fait, avec l’inflation, vous aurez même perdu de l’argent.

Bien sûr, pour investir en Bourse, il faudra accepter les fluctuations des cours, c’est inévitable. Mais les chiffres sont là, ils sortent chaque année et le rappellent systématiquement : sur 30 ans, les meilleurs rendements se trouvent en Bourse ! Voici un article qui le confirme, entre 1988 et 2018, les actions avec dividendes ont gagné 1352 %, l’immobilier à Paris +402 %, l’assurance vie en euro +370%, l’or +179 % et le Livret A +67 %. Certains diront « oui mais ça ne veut pas dire que se sera le cas pour les 30 prochaines années ». Eh bien, si, cela a toujours le cas sur de longues périodes et ce sera toujours le cas : les entreprises sont à la base de la création de richesse. Et les Hommes ont toujours sur se relever des crises qu’ils ont traversées, pour quelles raisons (rationnelles) ce ne serait plus le cas ?

Le capital de départ

C’est certainement la variable la moins importante. Si les deux autres variables sont respectées (si vous investissez avec un taux de rendement satisfaisant et que vous avez de nombreuses années devant vous). Cependant, si vous êtes jeunes, l’argent vaut de l’or (comme je l’ai déjà dit)! Autrement dit, évitez absolument les dépenses superflues et investissez (si vous voulez devenir riche). Souvent, à 20 ans, on préfère acheter une belle voiture pour impressionner les ami(e)s, mais cette erreur peut coûter chère. Si votre budget est de 15 000 euros pour l’achat d’un véhicule, préférez l’achat d’un véhicule d’occasion à 5 000 € et investissez les 10 000 € restants dans de belles actions. Avec un taux de 7,5 %, votre capital sera de 87 000 euros 30 ans plus tard et vous sera certainement plus utile pour payer les études de vos enfants par exemple…

Bref, tout est une question de priorité mais lorsque le processus des intérêts composés est compris, il est peut être plus facile de comprendre l’utilité d’investir une partie de son épargne à long terme. Je vous donne d’ailleurs les résultats de ce que peut donner l’investissement à long terme en publiant chaque trimestre les performances de mon portefeuille d’actions.

Généralement, nous jugeons les riches sur leur patrimoine actuel mais nous oublions un peu trop vite le long processus qu’ils ont dû mettre en place (pour ceux qui sont partis de zéro).

Alors n’attendez plus et faites les efforts nécessaires pour accumuler un capital important le plus rapidement possible car vous n’aurez plus cet effort à faire pour vos vieux jours… (Je vous donne quelques bons plans pour faire des économies dans mon ebook « Devenir riche – 7 étapes simples pour bâtir sa fortune » que vous trouverez sur Amazon.

2 réactions au sujet de « Les intérêts composés : un mécanisme à comprendre pour bâtir une fortune »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :