Que vaut la méthode BISOU ?

La méthode BISOU est-elle pertinente ?

Ce soir à la télé c’est Capital sur M6. Un magazine que je regarde régulièrement. Le sujet du jour, ce sont les économies / bonnes affaires. Autant dire, un sujet qui m’intéresse tout particulièrement. Et là, au détour d’un sujet, je découvre la méthode “BISOU”. Une méthode censée permettre de réaliser des économies à ses utilisateurs lors de leurs sessions “courses”. Mais que vaut-elle réellement ?

La méthode BISOU, c’est quoi ?

D’après les deux créatrices de cette méthode, lesquelles sont apparues dans le sujet diffusé dans capital, la méthode BISOU a pour but de faire faire des économies au jour le jour, et évitant nottament d’acheter des produits dont nous n’avons pas besoin. Sur le papier, cela semble particulièrement pertinent.

Mais avant d’aller plus loin, décortiquons ce que signifie ce fameux “BISOU” :

  • B comme Besoin
  • I comme Immédiat
  • S comme Semblable
  • O comme Origine
  • U comme Utile

Pour faire simple, il conviendrait donc de n’acheter que des produits dont nous avons un Besoin Immédiat. Bien sûr, il ne faut pas déjà posséder de produit Semblable. Le tout en s’assurant de l’Origine du produit, qui doit nécessaire être Utile.

Sa présentation sur M6

Dans le reportage M6, les créatrices de cette méthode BISOU se retrouvent face à une consommatrice adepte des offres promotionnelles. Leur but est alors de repérer les produits achetés en promo et qui allourdiraient inutilement le coût du caddie lors du passage en caisse.

Passons sur l’évaluation (à la volée) du coût total des produits “achetés inutilement”, alors qu’il aurait suffit de quelques additions à l’aide du ticket de caisse. Mais bon, peut-être n’est-ce qu’une question de montage du reportage… Bien que cela n’intervienne pas directement dans la pertinence (ou non) de cette méthode, cela fait un peu léger pour une “coach budgétaire“.

Autre point “lunaire” du reportage (qui ne semble pas lié au montage du sujet), quand d’entrée les deux créatrices de BISOU annoncent fièrement “dépenser beaucoup moins depuis [qu’elles] n’achètent plus rien en promotion”. Comment peut-on dire de telles choses et se présenter en tant que “coach budgétaire”. Non, le problème ce ne sont pas les promotions. Le problème c’est d’acheter des choses inutiles parce qu’elles sont vendues moins chères !

Mon évaluation de la méthode BISOU

Comme évoqué précmédemment, sur le papier cette méthode est alléchante. Qui ne rêverait pas de faire des économies lors de chacun de ses passages en caisse ? Malheureusement, dans la pratique, tout n’est pas aussi idyllique.

En effet, BISOU incite à ne voir les choses qu’à cours (je vois des cours de bourse partout moi…) court terme : Besoin et Immédiat. En règle général, le court terme n’est jamais très bon en ce qui concerne les économies. Ne pas dépenser aujourd’hui pour le faire plus tard, cela reste quoi qu’il arrive de la consommation. Par contre, dépenser aujourd’hui pour ne pas dépenser plus plus tard, cela s’apelle de l’investissement ! Il est donc évident qu’il faile penser “long terme” et non pas “au jour le jour”. Y compris lorsqu’il s’agit de faire ses courses de la semaine ou du mois.

Pour reprendre l’un des exemples du reportage de Capital, les deux coachs budgétaires annoncent clairement qu’il est inutile d’acheter des produits à l’avance et de les stocker… parce qu’il est préférable de garder ses liquidités. C’est à ce moment là que j’ai manqué de m’étouffer (j’exagère à peine).

Bien sûr qu’il faut parfois acheter “en prévision”. D’autant plus lorsque cet achat se fait à un prix avantageux pour le client. Cela s’apelle un investissement ! Dépenser aujourd’hui pour gagner de l’argent plus tard… C’est sans aucun doute ce qu’il faut faire lorsqu’il s’agit de produits de consommation courante.

La cliente fan de offres promotionnelles qui a acheté ses deux boîtes de pastilles pour lave-vaisselle en promo (alors qu’elle avait encore deux semaines “de stock” chez elle) a eu tout fait raison sur cet achat. Oui, elle a dépensé plus sur ses courses du moment… mais elle aurait dépensé encore plus deux semaines plus tard si il n’y avait plus eu d’offre promo. Elle a donc vu juste, peu importe ce que peut dire la méthode BISOU et ses créatrices, quant à cet achat.

Sur ce point, la méthode BISOU est donc totalement contre-productive et source de dépenses futures possiblement plus élevées. Un comble lorsqu’il s’agit de vanter un moyen de faire des économies…

L’exemple qui va bien…

Il y a cinq ans, alors que ma fille n’était pas encore née, j’ai acheté un nombre non négligeable de cartons de couches “écologiques”. Passons sur leur réel côté écologique ainsi que sur la force marketing de ce terme.

Il s’agit néanmoins du type de couches qui coûte facilement 30 centimes l’unité là où les premiers prix des marques distributeurs sont largement en dessous des 20 centimes. Achetées très en avance et au fil des promotions, ces couches “de luxe” me sont finalement revenues à prix unitaire très proche des premiers prix distributeurs. Avant même la naissance de ma fille j’avais ainsi environ 7 mois de stock de couches, achetées 40% moins chères que leur prix de base. Seuls quelques paquets n’ont pas été utilisés pour ma fille. Ils ont attendus le confinement de 2020 et la naissance de son frère…

Un investissement particulièrement rentable pour mon budget alors plutôt serré. Heureusement pour moi, je ne connaissais pas la méthode BISOU !

Mais je peux citer d’autres exemples tout aussi pertinents allant également à l’encontre de cette méthode :

  • Le meilleur moment pour acheter des décorations de Noël, c’est en janvier… Lorsque les enseignes bradent leurs invendus.
  • Le meilleur moment pour acheter un salon de jardin c’est lorsque l’été et terminé et que les enseignes se débarrassent afin de ne pas stocker des produits encombrants pendant plus de 6 mois. Car un stock ça coûte de l’argent !

Tout ceci pour démontrer qu’une méthode conseillant de tout acheter au jour le jour n’a aucun intérêt pour des consommateurs désireux de réellement faire des économies durables. Seule une vision “long terme” des choses permet de vraiment juger des économies réalisées. Tout coach budgétaire devrait savoir cela et le revendiquer haut et fort auprès de ses élèves !

Un peu de nuance tout de même…

Je concluerai cet article en précisant quand même qu’il est évident que la surconsommation est un problème et qu’acheter des biens / produits sans en avoir la moindre utilité est une abération.

Mais fallait-il vraiment une “méthode” pour s’en rendre compte et en prendre conscience ? Et puis franchement… promouvoir un BISOU en temps de crise sanitaire, il fallait oser. M6 et capital l’ont fait ! 🙂

2 commentaires pour “La méthode BISOU est-elle pertinente ?

  1. Bonjour,

    Ce que je retiens de votre article, et qui me va bien, c’est que la bonne méthode est de ne pas en suivre.
    Ou plutôt, suivre ce que mon grand-père appelait le BSP (bon sens paysan). A trop vouloir “processer”, “industrialiser”, “coacher” – et je m’arrêterai là sur les termes à la mode – on en oublie les fondamentaux.
    Sur le périssable, le court-terme est souvent une bonne approche car cela génère fréquemment du gâchis. La peur de manquer pousse souvent à prendre un peu plus. J’ai résolu le problème en prenant des paniers auprès d’un producteur local. Les paniers ont toujours la même quantité/poids chaque semaine, et les produits sont variés selon la saison.
    Sur le non-périssable, surtout le récurrent, il est effectivement idiot de ne pas stocker et profiter des meilleures promotions.
    Enfin, faire ses courses à des horaires éloignées des repas limite les tentations. Les livraisons à domicile permettent aussi d’éviter de succomber aux sirènes du marketing.

    1. Bonjour,

      En effet, je ne pense pas qu’il y ai de “méthode miracle”, mais plutôt une multitude d’attitudes à adapter à chaque situation qui se présente.

      Pour ce qui est du périssable, il est évident que le court doit prévaloir. Il serait totalement inepte d’acheter quinze packs de yaourts pour un foyer de deux personnes… juste pour profiter d’une promo 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.