Appréhender le facteur temps

Apprenez à appréhender le facteur temps !

Pour un accès total au contenu, Connectez-vous ou Abonnez-vous

Tout investisseur le sait parfaitement. Le facteur temps revêt une importance fondamentale. C’est celui-ci qui déterminera la stratégie à adopter, mais également les résultats qui pourront être escomptés. Mais avant toutes choses, il convient d’être en mesure de l’appréhender. C’est ce que je vous propose de traiter dans ce nouvel article.

Car avec le temps, vos objectifs vont évoluer. Tout comme votre perception des choses et votre façon d’aborder vos investissements. Il est donc nécessaire de savoir vous positionner en conséquence. Votre réussite finale en dépendra grandement. Étant moi-même un investisseur long terme, c’est sur cet horizon de placement que va porter la suite du développement de cet article.

Le temps… c’est de l’argent

C’est une maxime que vous avez très certainement déjà entendu. Pour la paraphraser je dirais que disposer de temps… permet de gagner de l’argent. Ainsi, plus vous disposerez de temps, plus vous serez en mesure d’avoir un horizon d’investissement lointain, plus vous pourrez alors espérer réaliser de grandes choses d’un point de vue financier.

Commencez à investir le plus tôt possible

Ce que recherchera principalement un investisseur long terme, ce sont les intérêts composés (en opposition aux “intérêts simples”). A savoir des intérêts payés à la fois sur le capital investi mais également sur les intérêts préalablement produits par ce même capital.

Les intérêts composés sont la huitième merveille du monde. Celui qui le comprend s’enrichit ; celui qui ne le comprend pas, le paie.Albert Einstein

Les intérêts composés sont le parfait exemple pour essayer d’appréhender le facteur temps. En effet, plus ceux-ci disposeront de temps pour “agir”, plus leur importance sera grande, permettant alors de bénéficier de toute leur puissance. Bien sûr, il n’est pas question, ici, de quelques mois ou de quelques années d’horizon d’investissement. Il s’agit de plusieurs décennies !

Prenons l’exemple de 1k€ investis à 8% de rendement annuel moyen, avec différents horizons d’investissement. Ceci afin de pouvoir se rendre compte de l’importance des intérêts composés :

  • 10 ans, le montant capitalisé sera de 2160€
  • 20 ans, le montant capitalisé sera de 4660€
  • 30 ans, le montant capitalisé sera de 10060€
  • 40 ans, le montant capitalisé sera de 21720€

Imaginez ce qu’il en serait si en plus de ces 1k€ investis en une seule fois, vous décidiez d’investir ne serait-ce que 50€ supplémentaires chaque mois :

  • 10 ans, le montant total capitalisé sera de 11220€
  • 20 ans, le montant total capitalisé sera de 33300€
  • 30 ans, le montant total capitalisé sera de 80940€
  • 40 ans, le montant total capitalisé sera de 183800€

Si ce n’était pas déjà le cas pour vous, il devient évident que les intérêts composés présentent un intérêt (sans jeu de mot aucun) évident, lequel ne peut se développer que sur un horizon long terme.

Long terme et opportunités

Plus votre horizon d’investissement sera long, plus il vous sera facile de mettre en place une large palette de stratégies financières. Cela s’explique par le fait que votre capital peut rester immobilisé sur une longue période, sans que vous n’ayez besoin d’en retirer des revenus réguliers. Il est donc possible de d’envisager prendre plus de risques, ce qui ouvre, nécessairement, plus d’opportunités d’investissement.

Bien sûr, ces opportunités dont il est question dépendront également de votre aversion au risque. Plus celle-ci sera grande, plus vous chercherez à sécuriser vos placements. Inversement, une aversion faible entraînera une prise de risques plus importante.

Ce contenu est réservé aux abonnés (à partir de 3,90€ par mois). Veuillez vous connecter.

L’argent… c’est du temps !

Non, il ne s’agit pas d’une erreur de ma part. En effet, comme évoqué précédemment, le temps c’est de l’argent. Tout du moins lorsque vous êtes jeune. Le but est alors de parvenir à faire croître autant que possible votre patrimoine. Pourtant, arrivé à un certain niveau, plus l’objectif final se rapproche, plus l’argent sera vu comme un moyen et non pas comme une fin.

Adaptez-vous au facteur temps

Cela signifie que l’objectif naturel tendra de plus en plus vers des solutions moins risquées. L’idée de fond étant alors de sécuriser autant que possible votre capital plutôt que d’essayer de continuer à le faire grossir. En effet, appréhender le facteur temps demande de savoir adapter sa stratégie à vos avancées financières.

Supposons, par exemple, que vous ayez comme objectif de prendre une retraite anticipée dès lors que votre patrimoine atteindra la barre des 1 million d’€. Pour y parvenir le plus rapidement possible, vous aurez majoritairement axé votre stratégie sur des actions de croissance. Plus vous approcherez de votre objectif, alors plus vous réduirez les risques liés à votre stratégie… Il serait dommage de subir une perte énorme remettant tout en cause alors même que vous touchiez du doigt votre but ultime ! Petit à petit, les actions de croissance laisseront place, par exemple, à des actions à dividendes.

Ne devenez pas esclave de votre argent

Ce dernier point appelle néanmoins à une mise en garde particulière. En effet, la tentation peut être grande de vouloir repousser votre objectif en voyant qu’il vous est possible d’aller plus loin. En vouloir toujours plus est une réaction parfaitement normale. D’autant plus si il ressort que votre objectif de base manquait d’ambition. Mais attention à ne pas faire preuve d’une trop grande avidité !

Ce contenu est réservé aux abonnés (à partir de 3,90€ par mois). Veuillez vous connecter.

Le temps, est votre véritable objectif

L’argent, l’argent et encore l’argent. Celui-ci semble monopoliser l’attention d’un très grand nombre d’investisseurs. A partir du moment où vous parviendrez à ne pas devenir son “esclave”, vous pourrez alors le prendre pour ce qu’il est réellement : un moyen d’atteindre des objectif, et non pas une fin en lui-même.

En d’autres termes, l’argent accumulé (votre capital), sera en mesure de vous permettre de prendre votre retraite de façon anticipée, de réduire votre temps de travail, ou encore de partir faire un tour du monde. Il vous permettra donc, de fait, de vous acheter du “temps libre”. Quand on comprend que le “temps” est le bien le plus précieux qui existe car non extensible et non rattrapable, cela donne la possibilité de relativiser l’intérêt de l’argent en lui-même.

Conclusion

Appréhender le facteur temps vous permettra de gérer de la meilleure façon possible votre portefeuille d’actions, lequel ne sera pas géré de la même façon à 20 ans qu’à 60 ans. De même, avoir conscience de la valeur inestimable du “temps” sera un puissant moteur pour le développement effectif de votre patrimoine. Appréhender le facteur temps est donc primordial. Ne sous-estimez surtout pas ce dernier !

Environ 15% du contenu de cet article est réservés aux abonnés du site du Petit Actionnaire. Ce contenu spécifique regroupe mes différentes approches / ce que je mets en œuvre face aux difficultés et problèmes évoqués.

Consulter les formules d’abonnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − dix-neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.