Pourquoi investir via un CTO ?

Pourquoi investir via un Compte Titre Ordinaire (CTO) ?

Connaissez vous le Compte Titre Ordinaire (le CTO) ? Et bien sachez que n’importe quel investisseur plus ou moins chevronné vous conseillera (à raison) de privilégier le Plan Épargne Actions (PEA) afin d’effectuer vos investissements boursiers. Sa fiscalité fort avantageuse y est évidemment pour quelque chose.

Pourtant, le CTO peut aussi avoir un intérêt certain. Selon votre capacité d’investissement, les actions que vous souhaitez acheter, ou encore, la souplesse dont vous avez besoin, le Compte Titre Ordinaire pourra (ou devra) être privilégié. Petit tour d’horizon de ces situations où le PEA ne sera que votre second choix.

Une capacité d’investissement limitée et un besoin de souplesse

Vous parvenez à investir plus ou moins régulièrement, mais uniquement des sommes relativement modestes de l’ordre de quelques centaines d’euros. Si cette capacité d’investissement limitée est liée à des rêvenus corrects, alors vous devrez envisager de privilégier le Compte Titre Ordinaire.

Tout d’abord parce qu’il offre une grande souplesse de gestion. En effet, si le PEA offre un traitement fiscal fort avantageux, il impose à son détenteur de ne pas faire de retraits des sommes investies pendant une durée d’au moins cinq ans. Sans quoi, il ne sera pas possible de bénéficier de ses avantages.

À contrario, le CTO permet de faire des retraits de fonds à tout moment. C’est là un gros avantage pour un petit investisseur. Car bien sûr, avant d’investir vous avez pensé à vous créer une épargne de secours. Néanmoins, un gros imprévu (supérieur à vos “fonds d’urgence) peu survenir à tout moment.

Si vos investissements sont réalisés sur un PEA, la seule solution pour récupérer vos liquidités sera de clôturer votre compte (vente de toutes les lignes). Évidemment, vous serez alors imposé au maximum (si il n’a pas cinq ans d’ancienneté).

Via un CTO, les choses seraient différentes. Vous auriez, en effet, la possibilité de ne vendre qu’une partie de vos titres afin de récupérer uniquement les fonds dont vous avez besoin. Vous gagnez donc largement en souplesse et surtout en facilité de gestion.

Mon expérience personnelle

J’ai été amené à clôturer deux PEA en l’espace d’un peu plus d’un an afin de pouvoir récupérer les fonds qui se trouvaient dessus. Ces deux clôtures n’ont posé aucun problème, mais outre le fait d’avoir dû liquider l’ensemble de mes lignes, j’ai aussi perdu l’antériorité fiscale de ces deux PEA.

Suite à cela, j’ai décidé d’investir en priorité via mon CTO. J’ai bien-sûr ré-ouvert un PEA afin de prendre date, mais je n’ai pas investi dessus. J’ai rempli mon CTO jusqu’à ce que le total de mes versements sur ce dernier atteigne l’équivalent d’une année de mes revenus professionnels. Ainsi, en cas de besoin urgent, je serai en mesure de récupérer des fonds depuis mon CTO, sans avoir besoin de toucher à mon PEA.

Les sociétés que vous souhaitez acheter

Le PEA, tout aussi attractif soit-il, ne permet d’investir sur n’importe quelles sociétés. En effet, seules y sont éligibles les sociétés dont le siège social se situe dans un pays de l’Union Européenne. Si vous souhaitez élargir votre horizon d’investissement à toute autre zone géographique (États-Unis, marchés émergents, …) vous n’aurez alors d’autre choix que de passer par un… Compte Titre Ordinaire.

Mais ce n’est pas tout. Car toutes les sociétés européennes ne sont pas éligibles au PEA. Les fameuses “exclues” sont les Sociétés d’Investissement Immobilier Cotées (SIIC). En d’autres termes, vous ne pourrez pas acheter de “foncière” au sein de votre PEA. Ces sociétés bénéficient d’un régime fiscal particulier. Elles sont (légalement) obligées de retourner la majeure partie de leur résultat à leurs actionnaires sous forme de dividendes. En contre-partie, elles ne peuvent être détenues qu’au sein d’un CTO.

Vous souhaitez acheter des actions pour votre enfant mineur

Habituellement, pour les enfants, on parle plus fréquemment de Livret A que d’investissement boursier. Pourtant, leur acheter des actions fait clairement sens. Tant pour les initier à l’Éducation financière que pour leur permettre de profiter d’un véritable rendement au fil des ans.

Pour ce faire, vous n’aurez d’autre choix que de passer par un Compte Titre Ordinaire. En effet, le PEA “classique” ne peut être détenu que par une personne majeure et fiscalement indépendante (et résidente). Pour les enfant encore rattachés au foyer fiscal de ses parents, il existe (depuis peu) le PEA “jeune”. Mais là encore, il est nécessaire d’être majeur. La seule option reste donc bien le CTO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.