Quelles sociétés pour une stratégie dividendes long terme ?

Quelles sociétés pour un investissement dans les dividendes sur long terme ?

Le terme “dividendes” parle à beaucoup de personnes. Pour un trop grand nombre d’entre elles, investir dans les dividendes est quelque chose de simple et sans risques. Autant dire que pour ces personnes, l’investissement risque tout bonnement de tourner au fiasco le plus complet. En effet, l’investissement dans les dividendes demande une certaine méthodologie, ainsi que des connaissances préalables. L’investissement facile n’existe pas. La bourse et les dividendes n’échappent pas à cette règle. Quelles sociétés faut-il donc acheter afin de mettre en place, sur du long terme, un serment dans les dividendes ?

Les “hauts rendements”

Au delà de 5 à 6% de rendement sur dividende, une entreprise est dite “à haut rendement”. En général les investisseurs novices ont tendance à favoriser ce type d’entreprises à fort rendement afin de constituer leur portefeuille d’actions à dividendes. L’idée est alors de percevoir rapidement un maximum de dividendes possible.

Autant le dire tout de suite, ce n’est pas l’idée du siècle. Beaucoup ont essayé… et en sont rapidement revenus. En effet, les sociétés à “haut rendement” ne le sont, généralement, pas par hasard. Que ce soit une importante baisse du cours ou un fort rendement volontaire pour inciter ses actionnaires à conserver leurs titres, la situation n’est pas tenable bien longtemps.

Dans ce cas, le risque pour l’actionnaire est de voir le dividende diminuer de façon assez sensible… de la même façon que le cours de bourse. Ces sociétés sont bien évidemment à éviter lors d’un investissement dans les dividendes. Sur le long terme la situation n’est clairement pas tenable.

Mon portefeuille d’actions…

Je ne dispose pas d’actions à “haut rendement” dans mon portefeuille d’actions. J’ai eu des foncières de centres commerciaux, que j’ai revendu en début de crise sanitaire… avant les annonces de coupes des dividendes. Je n’ai pas l’intention, à l’avenir, d’entrer de nouveau de sociétés de ce type dans mon portefeuille.

Les rendements “intermédiaires”

Nombreuses sociétés proposent des rendements compris entre 3 et 6%. Celles-ci peuvent présenter un intérêt certain au sein d’un portefeuille “dividendes”. En règle générale il s’agit de sociétés matures, lesquelles proposent à leurs actionnaires un dividende moyennement élevé car elles estiment que leur potentiel de croissance est limité. Ce faisant il est plus intéressant pour les actionnaires de percevoir un bon dividende.

Ces sociétés n’augmentent pas très souvent leur dividende. Parfois il peut rester stable des années durant. Mais il est rare que celui-ci diminue. Il est donc tout à fait possible de les intégrer dans un portefeuille “dividendes”. Elles serviront alors de “booster” de rendement.

Il faudra tout de même veiller à ne pas donner un poids trop important à ces sociétés dans le portefeuille. Si elles demeurent relativement sûres (hors situation exceptionnelle), elles ne vous permettront pas d’obtenir un rendement régulièrement croissant. Elles permettront, au mieux, de compenser l’effet de l’inflation.

Mon portefeuille d’actions…

Contrairement aux actions à “haut rendement”, je possède quelques sociétés à “rendement intermédiaire”. Elles me permettent d’accroître quelque peu le montant des dividendes que je perçois. Dividendes que je peux ensuite réinvestir dans des sociétés encore plus qualitatives.

Je citerais comme exemples :

  • Bouygues
  • Total
  • Axa

Les “petits rendements”

Trop souvent, les investisseurs novices rechignent à acheter ce type de sociétés au prétexte que leur rendement est trop faible est qu’elles ne sont pas intéressantes. Ces sociétés sont généralement dites “de croissance”.

Il est vrai que sur le papier un rendement de l’ordre de 1 ou 2% n’est pas très attractif. Pourtant, ces entreprises de croissance ont tendance à faire croître le montant leur dividende de façon très régulière. Souvent de façon à suivre l’évolution de leur cours de bourse. Si en lui-même le rendement reste faible, vous percevrez, chaque année, un peu plus que l’année précédente. Sur des périodes de temps pouvant aller jusqu’à vingt ou trente ans, le cumul “augmentation du dividende + croissance du cours” vous sera très largement profitable.

Bien sûr, cela s’entend hors situation exceptionnelle (crise sanitaire ou économique majeure). Situations qui sont tout de même l’occasion d’acheter à meilleur compte des sociétés très interessantes, lesquelles pouvaient, auparavant, sembler trop chères.

Mon portefeuille d’actions…

Ce sont ces entreprises que je renforce majoritairement ces derniers mois. Des sociétés de grande qualité, qui semblent toujours trop chères à l’achat et qui pourtant présentent un intérêt certain.

  • LVMH
  • L’Oréal
  • Dassault Systèmes
  • Air Liquide

Dans un marché baissier, ces entreprises affichent généralement une grosse surperformance par rapport au marché. C’est ce qui fait qu’elles paraissent toujours trop chères.

Investissement dans les dividendes et Dividende Score

Depuis quelques mois, je propose un outil d’aide à la décision pour l’achat d’actions à dividendes. Le Dividende Score, disponible pour le CAC40 et le SBF120, attribue aux 120 plus importantes sociétés françaises un score sur 10. Plus ce score est élevé, plus l’entreprise présente d’intérêt dans le cadre d’un investissement dans les dividendes.

À l’heure actuelle, les deux sociétés du CAC40 présentant le Dividende Score le plus élevé sont Hermès International et Dassault Systèmes. La seconde est celle que j’ai le plus renforcé ces dernières semaines.

2 commentaires pour “Quelles sociétés pour un investissement dans les dividendes sur long terme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.