le Petit Actionnaire
26 janvier 2019 Les ressources utiles pour investir dans les dividendes

Les ressources utiles pour investir dans les dividendes

L’investissement boursier peut se faire via de multiples stratégies. Personnellement j’ai opté pour une stratégie « buy and hold » basée sur la perception de dividendes. Au même titre que toute autre stratégie d’investissement, il est nécessaire de s’appuyer sur des ressources diverses afin de prendre des décisions.



Suivi des indicateurs financiers

Dans une stratégie dividendes, une société “intéressante” est une société qui, excercice après excercice, montre sa capacité à maintenir (voir améliorer) certains indicateurs financiers basiques.

Résultat net

Il mesure la richesse créée par l’entreprise sur une période donnée. Si il est positif, la société a fait des bénéfices. Si il est est négatif, la société a perdu de l’argent.

Un résultat net croissant est donc un bonne indication de la capacité de création de richesse de l’entreprise.

Free cash flow

En français “Flux de trésorerie disponible“. Il indique le niveau de trésorerie dont dispose l’entreprise afin, notamment, de rémunérer ses actionnaires.

Un FCF croissant indiqué que chaque année l’entreprise dispose d’encore plus de trésorerie susceptible d’être redistribuée à ses actionnaires.

Nombre d’actions diluées

C’est une donnée très importante. Elle définie en combien de parts le dividende potentiel sera réparti.

Un nombre d’actions stable (ou encore mieux, en baisse) indiquera que le “gâteau” sera divisé en moins de parts. Une bonne chose pour les actionnaires.

Free cash flow par action diluée

C’est la part de Flux de trêsorerie disponible qui revient théoriquement à chaque actionnaire.

Plus il est élevé, plus l’entreprise est susceptible de verser un dividende important.

Distribution totale sur résultat net

Il s’agit du ratio de distribution (dividende + rachat d’actions) de l’entreprise.

Un ratio proche de 100% est signe que l’entreprise redistribue quasiment tout ses bénéfices à ses actionnaires. Cela fait augmenter le dividende mais prive la société de ressources financières. Il faut donc préférer une société dont le ratio de distribution est bien inférieur à ces 100%.

Il arrive également que certaines sociétés aient un ratio de distribution supérieur à 100%. Cela veut dire qu’elles s’endettent pour redistribuer à leurs actionnaires. Le maintient du niveau du dividende n’est donc clairement pas garanti.

Où trouver ces ressources ?

Ces données sont accessibles sur les publications financières de chaque entreprise.

Si ce n’est que bien souvent ces publications sont assez indigestes à lire. En règle générale ces données sont donc accessibles sur es principaux sites d’actualités boursières (boursorama.com, boursier.com, …).

Personnellement j’utilise les screeners fournis sur le forum des Investisseurs Heureux. À noter que certaines données sont ici réservées aux utilisateurs des logiciels créés par l’administrateur du site ou aux membres ayant obtenu un certain nombre de points de réputation sur les forums des IH.

Suivi de l’historique des versements de dividendes

Le versement d’un dividende n’est pas une obligation pour une entreprise (sauf cas particulier des SIIC).

Aussi, une entreprise ayant des indicateurs financiers excellents (voir ci-dessus) ne sera pas pour autant une bonne cible pour un investisseur souhaitant adopter une stratégie dividendes.

C’est a raison pour laquelle il conviendra de jeter un œil à l’historique de versement des dividendes de chaque société.

Un dividende croissant ou stable

Les cible idéales seront les entreprises offrant un dividende croissant depuis, à minima, 10 années. Ce sont clairement celles à privilégier.

Malheureusement, ce sont bien souvent des sociétés offrant des rendements relativement faibles (souvent < 3%).

Il est donc possible de s’intéresser également aux sociétés n’augmentant par leur dividende chaque année, mais ne le baissant jamais non plus. Généralement elles offrent des rendements un peu supérieurs.

La troisième catégorie d’entreprises envisageable dans cette stratégie dividendes est celles dont le dividende augmente chaque année, mais qui ont déjà été obligées (lors de crises majeures) de le réduire momentanément. Cependant, ces ntrepeises ne doivent pas être majoritaires dans un portefeuille dividende.

En tout état de cause, les sociétés dont le dividende fluctue à la hausse ou là baisse d’une année à l’autre doit être évitée. Il en est de même pour les sociétés n’ayant pas d’historique de versement suffisant.

Les sociétés à forts dividendes

L’investisseur débutant pourra être attiré par les société offrant des rendements sur dividendes très élevés (parfois > 10%).

Il faut bien avoir en tête que dans l’immense majorité des cas ce sont là des sociétés connaissant des difficultés. Lesquelles ne pourront probablement pas tenir un tel niveau de dividende dans le temps.

De plus, il est quasiment évident que leurs cours de bourse seront particulièrement volatiles.

À titre personnel je l’interdit d’investir plus de 5% de la totalité de mon portefeuille dans de telles valeurs. Et malgré cette limite à 5%, actuellement ce type de société ne représente que 1,17% de mes actifs boursiers.

Où trouver ces ressources ?

En général l’historique de versement de dividende est accessible sur le site de chaque entreprise. Néanmoins rechercher ces informations peut être long et complexe.

Aussi, personnellement je ne consulte le site des entreprises qu’en cas de doute. Le reste du temps je suis contente du site Trading Sat pour les sociétés françaises et de NASDAQ.com (en français) pour les sociétés américaines. Car bien que n’ayant aucune société américaine en portefeuille, je fais parfois un peu de veille outre-Atlantique.

Suivi des “news” des entreprises

Une fois les ressources “du passé” analysées, il convient de se plonger dans l’avenir des entreprises.

Pour cela je consulte les différentes “news”. Il est toujours intéressant de savoir si les prévisions sont bonnes ou mauvaises, si le climat social est positif ou dégradé, si de nouveaux contrats sont signés ou non, si le secteur d’activité a le vent en poupe ou non…

Où trouver ces ressources ?

Pour ce qui est des infos “générales” je me contente globalement des sites d’information boursière cités plus tôt dans cet article. À savoir boursorama.com et boursier.com. J’y ajoute également les billets publiés sur le site de mon courtier.

Prendre le “pouls des investisseurs” ne doit pas être négligé. Pour cela ma source principale de ressources n’est autre que le forum des Investisseurs Heureux, dont la qualité des échanges est très appréciable.

Je me promène également, de temps à autres, sur les forums de Boursorama. La qualité des échanges est sans commune mesure avec celles des forums de l’IH, mais cela permet parfois de glaner quelques informations. Ce qui n’est jamais une mauvaise chose.

Et avec toutes ces ressources ?

Ces ressources ne garantiront en aucun cas le succès de votre portefeuille orienté dividendes.

Cependant, elles vous permettront d’échapper à certains écueils et donc de vous assurer un niveau de dividendes théoriquement plus “sécurisé”.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :